Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog révolu CGT-révolue du Département du Nord

"L'anti-terrorisme n'a rien à voir avec le terrorisme" Eric Hazan

30 Novembre 2008 , Rédigé par Trinity Publié dans #"matin brun"




"On vit la fin d'une époque"

Eric Hazan a été militant, chirurgien, éditeur d'art, éditeur à part, et sûrement d'autres chose encore... mais, comme on dit parfois admirativement au zinc du café d'en face, il a oublié d'être con.

Eric Hazan est gérant de la SARL "La Fabrique" et a édité "L'insurrection qui vient" par le Comité Invisible

Est-ce que ça a un rapport avec les élections professionnelles au sein du Conseil Général du Nord  ?
Aucun
juste un peu d'intelligence et de lucidité

N'oubliez pas de signer la pétition (cf. article "Vers des années de plomb ?")
Lire la suite

A épargner son temps de repos, on ruine sa vie et on crève au boulot

29 Novembre 2008 , Rédigé par morpheus Publié dans #backlash

Le Compte Epargne Temps :
une machine de guerre contre la "durée légale du travail"

Lors du Conseil supérieur de la Fonction publique du 28 novembre prochain, la CGT s’est opposée à la sortie d’un décret porteur de lourds reculs sur le CET.
 

Le gouvernement, qui s’en prend, d’un coup d’un seul entre autres, aux 35 heures, au repos hebdomadaire du dimanche ainsi qu’aux limites d’âge pour la retraite, a préparé une "réforme" inattendue,  du CET.

De toute évidence, ce mouvement de "reformes" tous azimuts vise à casser, dans un même élan, les garanties collectives du Code du Travail - ce qu'il en reste -  et le Statut général des fonctionnaires.



pour lire le tract, cliquez ici



  Important : Lisez l'article précédent "Vers des années de plomb ?"  signez et faites signer  la pétition.



Lire la suite

Vers des années de plomb ?

28 Novembre 2008 , Rédigé par Trinity Publié dans #"matin brun"



Inculpés de Tarnac :
pétition à l’appel de La Fabrique


Voici le texte de la pétition initiée par Eric Hazan et La Fabrique (éditions : http://www.lafabrique.fr) au sujet de l’affaire des neuf inculpations de la semaine dernière (les soi-disant "terroristes" du Comité Invisible). Il est possible de la signer en renvoyant votre nom et votre qualité (profession ou absence de profession, statut ou
absence de statut) à l’adresse suivante : lafabrique@lafabrique.fr

PÉTITION

"Une opération récente, largement médiatisée, a permis d’arrêter et d’inculper neuf personnes, en mettant en œuvre la législation antiterroriste. Cette opération a déjà changé de nature : une fois établie l’inconsistance de l’accusation de sabotage des caténaires, l’affaire a pris un tour clairement politique. Pour le procureur de la République, « le but de leur entreprise est bien d’atteindre les institutions de l’État, et de parvenir par la violence – je dis bien par la violence et non pas par la contestation qui est permise – à troubler l’ordre politique, économique et social ».

La cible de cette opération est bien plus large que le groupe des personnes inculpées, contre lesquelles il n’existe aucune preuve matérielle, ni même rien de précis qui puisse leur être reproché. L’inculpation pour « association de malfaiteurs en vue d’une entreprise terroriste » est plus que vague : qu’est-ce au juste qu’une association, et comment faut-il entendre ce « en vue de » sinon comme une criminalisation de l’intention ? 
Quant au qualificatif de terroriste, la définition en vigueur est si large qu’il peut s’appliquer à pratiquement n’importe quoi – et que posséder tel ou tel texte, aller à telle ou telle manifestation suffit à tomber sous le coup de cette législation d’exception.

Les personnes inculpées n’ont pas été choisies au hasard, mais parce qu’elles mènent une existence politique. Ils et elles ont participé à des manifestations – dernièrement, celle de Vichy, où s’est tenu le peu honorable sommet européen sur l’immigration. Ils réfléchissent, ils lisent des livres, ils vivent ensemble dans un village lointain. On a parlé de clandestinité : ils ont ouvert une épicerie, tout le monde les connaît dans la région, où un comité de soutien s’est organisé dès leur arrestation. Ce qu’ils cherchaient, ce n’est ni l’anonymat, ni le refuge, mais bien le contraire : une autre relation que celle, anonyme, de la métropole. Finalement, l’absence de preuve elle-même devient une preuve : le refus des inculpés de se dénoncer les uns les autres durant la garde à vue est présenté comme un nouvel indice de leur fond terroriste.

En réalité, pour nous tous cette affaire est un test. Jusqu’à quel point allons-nous accepter que l’antiterrorisme permette n’importe quand d’inculper n’importe qui ? Où se situe la limite de la liberté d’expression ? Les lois d’exception adoptées sous prétexte de terrorisme et de sécurité sont-elles compatibles à long terme avec la démocratie ? Sommes-nous prêts à voir la police et la justice négocier le virage vers un ordre nouveau ?

La réponse à ces questions, c’est à nous de la donner, et d’abord en demandant l’arrêt des poursuites et la libération immédiate de celles et ceux qui ont été inculpés pour l’exemple.



Lire la suite

MANIFESTE 2008 « FORMATION A LA CULTURE DE l’INFORMATION »

18 Novembre 2008 , Rédigé par hérisson Publié dans #BUZZ

Nous avons reçu ce message que nous relayons car il apparaît important que le citoyen soit formé à la recherche de l'information. Nous nous inscrivons ainsi dans la longue tradition de la CGT qui favorise et soutiendra toujours les démarches visant à l'émancipation de tout citoyen par le travail, la culture, l'éducation et l'information

Bonjour,

30 ans après un premier manifeste de la FADBEN, il a semblé opportun au
Bureau national, en adéquation avec la volonté exprimée lors du dernier
comité directeur, de clarifier les positions de la FADBEN aujourd'hui par un
nouveau manifeste.
Ce manifeste a été conçu pour faire connaître au plus grand nombre les
enjeux de la formation à la culture de l'information et le rôle que doivent
jouer les enseignants documentalistes dans cette formation.
N'hésitez pas à le diffuser le plus largement possible.

Christophe Brel,
Pour le bureau national de la FADBEN

Fédération des enseignants documentalistes de l¹'Education nationale
25 rue Claude Tillier
75012 Paris
fadben@wanadoo.fr
www.fadben.asso.fr


Vous pouvez lire le texte ici : link  et le télécharger ici : link

Lire la suite

Journée internationale sans achat - 29/11/2008

14 Novembre 2008 , Rédigé par modérateur Publié dans #RED BUZZ


Et si on profitait de la crise pour s'arrêter et réfléchir ?

 Journée internationale sans achat 2008 - Samedi 29 novembre

"À tous les tartufes qui vont nous dire : « Vous n’avez pas honte d’appeler à une Journée sans achat alors que le monde est en crise ? », nous rappelons que le plus sûr moyen d’aggraver la crise est de continuer dans la fuite en avant du consumérisme sans être capables de s’arrêter pour réfléchir.

  • La société de consommation est aveugle, il n’y a pas de croissance et de développement économique infinis possibles sur une planète dont les ressources sont limitées.
  • Nous extrayons aujourd’hui deux fois trop de ressources fossiles, et nous émettons dans l’atmosphère plus de deux fois plus de gaz carbonique que la planète ne peut en absorber. La biodiversité s’effondre.
  • C’est aujourd’hui que l’extraction du pétrole entre en déclin. La société de consommation engendre un pillage et l’injustice : 20 % de la population de la planète, les pays riches, consomment plus de 80 % des ressources planétaires.
  • Notre niveau de consommation a un coût : l’esclavage économique de populations entières.
  • La société de consommation est mortifère, elle réduit l’humain à n’être qu’un agent économique : producteur-consommateur.
  • Elle nie nos dimensions politique, culturelle, philosophique, poétique ou spirituelle qui sont l’essence même de notre humanité.
  • Nous devons nous libérer de cet obscurantisme qui consiste à croire en la toute-puissance de la technoscience et à nous défausser sur elle de nos responsabilités.
  • La science repose sur le doute et non sur la foi.
  • L'espoir est de réanimer notre conscience et de traduire nos idées au quotidien dans nos actions.
  • Renouons avec notre capacité d’autolimitation et de création, individuellement, avec la simplicité volontaire, et collectivement, grâce à la décroissance."
texte extrait du site "casseurs de pub" - http://www.casseursdepub.org/



Journée sans achat 2008 - Buy nothing day 2008
envoyé par mattlouf



Au moment où le gouvernement accorde le droit d'ouverture dominicale aux commerces, c'est un sacré pari que cette "journée sans achat "organisée un mois avant les orgies consuméristes des fêtes de fin d'année.  Une journée sans désir artificiel, la tête libérée  de la marchandise  sous toutes ses formes, des satisfactions illusoires : quel pied, quelle liberté ! et si on continuait toute l'année.




Lire la suite

La mode est aux....grandes oreilles.

12 Novembre 2008 , Rédigé par morpheus Publié dans #mouchards et grandes oreilles


Le démantèlement du CNRS - Centre National de la Recherche Scientifique, de la recherche publique, de l'enseignement supérieur, de l'Education nationale... s'accompagne d'une stupéfiante opération de police.

Xavier Darcos et Valérie Pécresse, Ministres respectivement de l'Education Nationale et de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, lancent un double appel d'offres à des entreprises privées afin de leur confier entre autres la tâche de :

- « repérer les leaders d’opinion, les lanceurs d’alerte et analyser leur potentiel d’influence et leur capacité à se constituer en réseau... » ;

- surveiller   « les sources stratégiques en ligne : sites "commentateurs" de l’actualité, revendicatifs, informatifs, participatifs, politiques, (...), les forums grand public et spécialisés, les blogs, les pages personnelles, les réseaux sociaux, ainsi que sur les appels et pétitions en ligne, (...) les débats des assemblées... », etc...

L'appel d'offres indique également que :

- « les vidéos, pétitions en ligne, appels à démission, doivent être suivis avec une attention particulière et signalées en temps réel ».

En somme, un dispositif de surveillance généralisée de toute critique ou contestation dans des domaines où le gouvernement n'ignore pas que sa politique suscite une opposition croissante. S'agirait-il de préparer une opération de répression professionnelle tout aussi vaste ?

 

pour lire le cahier des clauses particulières, cliquez  sur la grande oreille :


 Les citoyens vigilants et les militants
 constatent la prolifération des bases de données personnelles sensibles,
 collecte, stockage, croisement des fichiers :
 quel type de gouvernement utilisera ces données, pour quels usages ?

Lire la suite

"Quelle connerie la guerre" Prévert

11 Novembre 2008 , Rédigé par Trinity Publié dans #multitudes versus ideologie

Au Conseil Général du Nord, le 11 novembre est couplé à une RTT obligatoire le lundi 10. Ca nous a fait un long week-end studieux et militant.

Il a fallu 9  millions de morts - 6000 morts par jour - et 8 millions d'invalides pour que le 11 novembre devienne un jour férié pardon de commémoration. Et on commémore quoi au juste ?  le patriotisme,  le courage, l'abnégation, la lutte pour la liberté, les morts pour la patrie,  la fin des atrocités, l'armistice ?
Les manuels d'histoire, les journalistes et les gouvernants n'insistent guère sur  les causes effectives de ce conflit : l'impérialisme prédateur, le nationalisme barbare,  les enjeux coloniaux et territoriaux, la montée économique de la Russie. Ils font carrément l'impasse sur les intérêts économiques  et financiers des capitalistes et actionnaires de France et d'Allemagne. Des millions d'hommes sont morts parce que le capitalisme les a lancés les uns contre les autres pour défendre les intérêts des classes dominantes européennes. Pendant que les pioupious crevaient les tripes à l'air dans les tranchées, les industriels produisaient et  vendaient  à prix d'or : la mort (armements, munitions), la survie (provisions, vêtements,  vinasse, ether - pour la vinasse - tabac - matériel sanitaire et médical...). Au front c'était l'enfer. Lorsque les soldats revenaient en permission, ils traversaient   les villes et voyaient les restos de luxe, les opéras, les théâtres emplis des gros salauds qui festoyaient pendant qu'ils les envoyaient se faire trouer la peau.  Les soldats disaient "on règlera cela après... ils n'ont pas pu, morts, défigurés, estropiés, gazés, épuisés, sacrifiés.

A partir des années 20, le patronat français privilégiera l'alliance avec l'Allemagne et sabotera les liens avec l'allié Russe qui avait évité la défaite en 14 : l'élite...française : hommes politiques de droite, journalistes, militaires, hommes d'affaires (Banque de France, Comité des Forges) voulaient une réforme de l'Etat sur le modèle fasciste (qu'ils obtiendront avec l'Etat français de Pétain) et un accord avec le Reich. Des preuves, des preuves, dites-vous - procurez-vous donc le livre d'Annie Lacroix-Riz  - Le choix de la défaite - chez Armand Colin.

Dans la commune de Gentioux (Creuse) a été érigé  un monument aux morts de 14-18 sur lequel figure l'inscription "Maudite soit la guerre", qu'elle le soit en effet. Mais la guerre n'est pas le fruit de conjonctures hasardeuses ou de la fatalité mais la conséquence de choix stratégiques, politiques et économiques. Nous sommes dans une période mondiale de" va-t'en guerre". Ne nous trompons pas d'adversaires : ils font la une des magazines économiques et people : maudits soient les fauteurs de guerre.



et puisque Youtube l'a supprimée - la voici chez Dailymotion : les images sont plus crues...


Chanson de "Craonne"
"Ceux qu'ont le pognon ceux là viendront, car c'est pour eux qu'on crève, mais c'est fini car les troufions, vont tous se mettre en grève, ce sera votre tour messieurs les gros, de monter sur le plateau, car si vous voulez la guerre, payez-la de votre peau !

Lire la suite

ANTI-LANGUE DE BOIS

7 Novembre 2008 , Rédigé par Trinity Publié dans #anti-langue-de-bois



ELECTIONS PROFESSIONNELLES  6 NOVEMBRE  : QUORUM (50%DES INSCRITS) PAS ATTEINT CAP C - CTP - CHS - stop
CAP A  - pas suivi les résultats   - stop - CAP B : CFDT 3 - SUD 2 - UNSA 2 - CGT 1 (moins un élu/2001) - stop
Interruption momentanée et volontaire - pas d'excuses présentées - ras le bol assumé.

Trinity

Merci aux votants


Lire la suite