Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog révolu CGT-révolue du Département du Nord

blague à usage interne ; à partager sans modération

25 Mai 2012 , Rédigé par Miette Publié dans #biopolitique du fou

 

Degree for Confluence Project  ? 

DeCentralised Procedure  ? 

Division de Cavalerie à Pied ?

Déclaration de Cessation de Paiements ? 

 

  Désolée  pour les 20 secondes de pub. Barbidiote !!!

 

 
Lire la suite

Valls à l'Intérieur, 2005-2012, un sale goût de déjà-vu !

16 Mai 2012 , Rédigé par Le Peinard Publié dans #anti-langue-de-bois

On respire tout de suite moins bien...

Valls se situe à droite-toute de l'aile droite du Parti socialiste qui lui déjà, se situe à droite de la gauche. Ca donne une idée, si vous ne parvenez pas à vous faire une représentation, prenez un crayon et une feuille :


gauche dure (je cherche, y'en a plus), gauche reblochon (Front de Gauche), gauche-droite (PS), droite du PS, droite-toute (E. Valls), c'est un bordel  ! surtout si vous placez Bayrou sous la droite du PS qui devient une droite molle de la droite dure qui elle, se retrouve sous E. Valls (tiens ?) puis M la Maudite. Et faites-pas un cercle hein, ce n'est pas le cycle de l'éternel retour.


Valls se définit lui-même comme "blairiste" ou "clintonien" (traduction :  libéral, anti-social et va-t-en guerre). Il prône un discours politique qu'il dit "économiquement réaliste" (capitaliste), chantre de la l'auto-réalisation individuelle (idéologie libérale), il refuse "l'assistanat" (traduction : naturalisation des situations sociales "on est ce qu'on est", "on vaut ce qu'on vaut" qui rend impossible l'explication sociologique ; là c'est de la droite réactionnaire). Il est favorable à la Tva sociale et plaide pour l'allongement de la durée des cotisations et l'alignement des régimes spéciaux sur le régime général. Il combat les 35 heures.  Et en tout cela, il n'est ni très original ni créatif.

Il est pour le contrôle de la Commission Européenne sur les budgets nationaux (traduction : il a voté Oui en 2005). Il est favorable aux quotas d'immigration et plaisante parfois de manière hilarante sur le sujet, demandant qu'on rajoute  "quelques blancs, quelques white, quelques blancos" aux participants à une brocante de sa ville d'Evry.


Il n'aime pas les anti-OGM et les anti-nucléaires. Il est partisan d'une politique de fermeté en matière de sécurité publique - toujours sans définir ce qu'est la sécurité publique ou une politique de fermeté. Il milite pour des polices municipales armées (qui se souvient que le PS dénonçait la création de la police municipale comme création de "milices" ?) . Il est même contre la dépénalisation du cannabis (pourtant un petit joint lui décoincerait peut-être les zygomatiques, voir ci-dessous). 

 

1683278_12010766-valls-20120427-t103a.jpg

  L'homme n'est ni progressiste ni généreux ni sympathique et ne cherche pas à l'être. S'il n'a pas rejoint les rangs sarkozystes, ça n'a été qu'une question d'opportunité et de timing. L'ex-directeur de la communication de la campagne de François Hollande  n'a rien à envier au précédent directeur de campagne de la candidate PS aux présidentielles de 2007 :  Eric Besson, dont le patronyme a été transformé en verbe par l'humoriste François Morel : "bessonner", est  désormais synonyme de  "trahir". Ledit Besson qu'il y a peu encore, a affirmé sans frémir, que la catastrophe de Fukishima était réglée et n'avait fait aucun mort alors que Tokyo est contaminée et que le corium s'est enfoncé dans le sous-sol. Il faudra un jour, sur le sujet du nucléaire, ouvrir des procès pour crime contre l'humanité. Mais on s'éloigne du "sujet" initial. Passions tristes et pensée pauvre. On a froid même au mois de mai. 

 

 

 


Lire la suite

Alors camarade François Hollande, tu le supprimes le jour de carence ? et la réforme territoriale ?

15 Mai 2012 , Rédigé par modérateur1 Publié dans #cgt59

La CGT Services publics réitère ses revendications

La fédération CGT des services publics n’a pas attendu pour faire part au futur gouvernement des revendications prioritaires défendues par le premier syndicat de ce secteur.

 

Dans un communiqué, la fédération CGT des Services publics énonce des revendications prioritaires qui doivent être "urgemment satisfaites". la Fédération CGT des Services publics estime que les revendications suivantes sont prioritaires et doivent être urgemment satisfaites :

- Augmentation de la valeur du point d’indice permettant dans un premier temps de rattraper les pertes

    accumulées de pouvoir d’achat,
- Rétablissement plein et entier du droit à la retraite à 60 ans,
- Titularisation des non titulaires occupant des postes correspondant à des besoins permanents,
- Abrogation du jour de carence dans la Fonction publique,
- Rétablissement de la cotisation CNFPT à 1% de la masse salariale afin d’assurer le financement mutualisé de la formation professionnelle des agents de la FPT.

 

Le changement doit être marqué par de premières évolutions fortes. De nombreuses autres revendications devront être satisfaites dans les mois et les années qui viennent, en particulier en termes de développement et reconquête des services publics et de financement pérenne et solidaire des collectivités locales.

 

La CGT Services publics, qui se déclare disponible pour négocier, réclame également l’"abrogation de la réforme territoriale" et "la titularisation des non-titulaires occupant des postes correspondant à des besoins permanents".

Lire la suite