Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog révolu CGT-révolue du Département du Nord

Fukushima : appel pour éviter une catastrophe mondiale

28 Juillet 2012 , Rédigé par Neo Publié dans #multitudes versus ideologie

Nous dansons sur un volcan, beaucoup d'entre-nous en sont conscients mais préfèrent l'oublier. L'adage selon lequel la peur n'évite pas le danger n'est pas vide de sens, ce n'est qu'en nous mobilisant contre le très puissant lobby pro-nucléaire que nous aurons une très petite chance de ne pas connaître l'effondrement de notre civilisation.

 

Une pétition est actuellement en ligne pour dénoncer la négligence de Tepco et des autorités concernées, vis à vis du danger que représente pour le Japon en premier lieu,  pour la planète entière ensuite,   la piscine de désactivation de l'unité 4 de Fukushima Daiichi.

 

Aux esprits positivistes qui croient à la Science et à ses applications technologiques comme le Fidèle croit en son Dieu, nous disons simplement que progrès ne devrait pas rimer avec matérialisme, productivité et croissance et que si nos enfants doivent vivre plus simplement et en utilisant moins d'énergie, au moins ils vivront.

Nous recommandons la lecture du très intéressant article de Diaz Maurin "Ancien ingénieur de l'Industrie nucléaire en France et aux Etats-Unis. Chercheur à l'Institut des Sciences et Technologies Environnementales (ICTA) - Université Autonome e Barcelone)  : Fukushima : limites anthropologiques à la compléxité et risque d'effondrement sociétal. Revue Entropia - Vol. 12.

 

Texte de la pétition

 

"Nous, citoyens du monde,

- exigeons que l’ONU mette en place d’urgence une équipe internationale, indépendante et interdisciplinaire ayant autorité pour prendre en charge la gestion du transfert et de la mise en sûreté du combustible de la piscine de l’unité 4 de la centrale de Fukushima Daiichi,

- demandons que tous les moyens soient dévolus à cette cellule de crise afin qu’aucun obstacle ne vienne retarder son action, et que l’objectif de mettre en lieu sûr le combustible soit atteint le plus rapidement possible,

- souhaitons que l’ONU favorise toutes les coopérations techniques, scientifiques, économiques et politiques nécessaires, y compris non-gouvernementales, afin de mettre un terme au plus vite à cette menace mondiale jamais égalée dans l’histoire de l’humanité"

 

Pourquoi c'est important :

 

"Parce que si le combustible n’était plus refroidi par de l’eau, il s’échaufferait, se dégraderait, et provoquerait un incendie dispersant la radioactivité dans l’atmosphère,

Parce que le système de refroidissement de la piscine de l’unité 4 n’a pas d’installation de secours et tombe régulièrement en panne,

Parce qu’en cas d’incendie des assemblages d’uranium et de plutonium, il ne serait plus possible pour les hommes d’intervenir sur le site tant la radioactivité serait élevée,

Parce que l’incendie de la piscine de l’unité 4 provoquerait l’abandon de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi qui recèle à elle seule près de 2500 tonnes de combustible nucléaire, correspondant à une radiotoxicité 90 fois supérieure à Tchernobyl,

Parce que le très fort séisme de mars 2011 a augmenté la probabilité d'autres tremblements de terre dévastateurs qui pourraient à l'avenir provoquer l’effondrement du bâtiment réacteur n°4 déjà à moitié ruiné,

Parce que de nombreux experts dans le monde entier sont d’accord sur la nécessité d’intervenir au plus vite pour éviter l’évacuation du Japon mais aussi une catastrophe radiologique internationale mettant en péril la santé de l'ensemble des hommes et de leurs descendants,

Parce que la compagnie Tepco considère qu’il n’y a pas de danger d’effondrement de cette piscine et qu’elle compte mettre plusieurs années pour transférer le combustible dans un lieu sûr,

Parce que la compagnie Tepco et le gouvernement japonais sont incapables de gérer la situation de crise concernant le combustible de la piscine du réacteur n°4 de Fukushima Daiichi,

Parce que l’ONU, garante de la sécurité internationale, est la seule organisation apte à prendre en charge cette menace permanente pesant aujourd’hui sur tous les hommes,"

 

 

En savoir plus sur ce que disent précisément des sismologues, ingénieurs, physiciens, experts en nucléaire, universitaires, un blog de veille et d'information à recommander :

 

http://fukushima.over-blog.fr/article-rapport-de-la-commission-independante-sur-la-catastrophe-nucleaire-de-fukushima-la-verite-devoilee-108417997.html


 

Lire la suite

«Assistants familiaux : En visite au CTP du 5 juillet 2012, Patrick Kanner fait son tour de Pass Pass »

21 Juillet 2012 , Rédigé par Morpheus Publié dans #management social-liberal

Si notre titre plagie celui de la Voix du Nord "En visite dans le Cambrésis, Patrick Kanner fait son tour de Pass Pass (1)", c'est que  depuis le CTP du 5 juillet dernier, les tours de passe-passe ne nous étonnent plus vraiment. Oui, notre nouveau Président est un excellent prestidigateur. Mais nos moqueries s'arrêteront là, car notre édile est sensible au respect entre partenaires. Ce qui ne l'a pas empêché, lors du dernier CTP, de confisquer la parole à l'expert CGT sur le dossier concernant les contrats de travail et d'accueil familial des Assistants Familiaux.

 

Après trois brèves minutes d'intervention de notre expert, Monsieur Patrick Kanner, impatienté par le caractère technique, juridique et pointu de son intervention, a coupé le sifflet à notre camarade. Assistant familial lui-même et ancien Secrétaire Général CGT dans l'industrie automobile. Notre camarade, rompu aux impolitesses et aux mesquineries patronales, n'a pas été pris de court et n'a pas cédé le terrain. Ce qui lui a valu une volée de bois vert de notre très respectueux Président qui n'a pas hésité à donner une méprisante mais approximative « leçon » de sémantique au "prolo." de la CGT. Nous prouvant par là, que comme tout bon petit bourgeois, il s'attache plus à l'apparence qu'au contenu.

Par la suite, Monsieur Patrick Kanner, notre très respectueux Président,  a largement distribué le temps de parole (dont le nôtre) aux autres organisations syndicales. Nous avions pendant ce temps,  endossé le rôle de "fous du roi", en nous affublant d'un nez rouge, renvoyant à l'édile, la réalité du dialogue social au Conseil Général du Nord. Il paraît que nous étions "grotesques" et que nous nous manquions de respect ! à qui la faute ? 

Ce qu'il faut retenir de cet article n'est pas dans ce qui précède mais dans le fait que les contrats de travail et d'accueil qui vont être présentés aux futurs assistants familiaux du Département ont été rédigés - dans l'esprit – pour plomber nos futur(es) collègues et – dans la forme – présentent  des irrégularités juridiques telles que nous le  ou les ferons tomber d'une chiquenaude au TA.

Ces contrats ont pourtant recueilli les suffrages  de l'UNSA, dont la Secrétaire Générale, élue CT,P nous avait fait l'honneur, pour une fois de sa précieuse présence. Participation exceptionnelle justifiée a posteriori par son intervention élogieuse et brosse-savates patronales sur ce dossier. Au passage et contre tous les usages syndicaux, la patronne de l'UNSA, notre Odette post-moderne,   est montée au créneau contre certaines organisations accusées de n'avoir pas participé à la dernière réunion de travail sur le sujet mis aux voix et s'autorisant à le critiquer le jour du vote. La CGT était bien évidemment dans sa ligne de mire car première organisation de la collectivité  et seule capable de réunir plus de 500 AssFam en moins de six mois dans ses heures d'information mensuelle. Le patron exultait et  l'UNSA qui avait fait monter ses prix entre deux absences  tenait son rôle privilégié de traître.  Ce syndicat-maison dont la direction est composée de permanents fantômes, n'a en effet qu'une seule fonction dans la collectivité :  briser les mouvements en cours, voter contre les autres organisations, cautionner les pires mesures contre les salariés y compris ses propres adhérents. 

Au camarade qui me faisait malicieusement remarquer qu' "ANUS" est l'heureux anagramme d'"UNSA",  je réponds ce que m'a suggéré un autre camarade car ils sont tous très boute-en-(arrière)train mes camarades ! : les responsables de l'UNSA Conseil Général seraient-ils auprès de nos collègues, les côlons  colons de l'autorité territoriale ?

Bref, que du respect ! Un patron exemplairement poli et une organisation-godillot, main dans la main, qui valident un contrat de travail ni fait ni à faire et un contrat d'accueil piégé. Nos réunions d'information mensuelles auprès des Assistants Familiaux ont encore de belles heures à vivre et les locales des régionaux auront du matériau pour des articles.

Le patron s'annonçait exemplaire ? En retour nous lui promettions de l'être également. Nous le serons quand même malgré sa défection :  exemplairement combatifs*, exemplairement offensifs et vigilants :  syndicat de luttes, de terrain et de masse.

 

*combattifs - les deux formes sont autorisées.

1 - En ce qui concerne la carte Pass-Pass, nous rappelons que nous dénonçons l'utilisation des nécro-technologies telles les RFID dans la vie quotidienne de nos concitoyens. cf nos articles :

LMCU : Pass Pass, petit passe...qu'est-ce qu'ils ont volé ces élus Planckés....la Liberté !

Les Cartes à "Cliquets" : clic, contrôlé, clic, fiché, clic, fliqué, clic, interné...

Ne partagerions-nous donc aucune valeur décisive avec notre employeur ?

Lire la suite

Complémentaire santé : le travail tue, le travail paie, la vie s'achète au supermarché (...)

14 Juillet 2012 , Rédigé par TriNiTy Publié dans #Luttes

(...) Le temps payé ne revient plus, la jeunesse meurt de temps perdu.

(Raoul Vaneigem)

 

Puisqu'on épuise une partie de son énergie au travail (la fameuse force de travail) et qu'on y laisse également un peu voire beaucoup de sa santé, il ne paraît pas excessif de demander à l'employeur (socialiste) de participer à la protection sociale complémentaire de ses agents.


C'est à cela que travaille la CGT 59 y compris pendant la désertification estivale sociale et militante.

Nos budgets familiaux souffrent particulièrement de la crise économique et financière qui n'est pas - et ce n'est pas superflu de le rappeler -  imputable aux peuples mais bien à tous ceux qui se satisfont du système de prédation capitaliste.

 

Un coup de pouce financier ne sera donc pas superflu dès la rentrée et comme les complémentaires santé/prévoyance ça coûte très cher, il serait étonnant que l'employeur vienne à nous les mains pleines et le sourire aux lèvres. Pour le convaincre de participer de manière significative à nos complémentaires  - compte-tenu du profil actuel de notre employeur, nous nous attendons à une opération de communication "paillettes et poudre aux yeux" donc à pas grand'chose - nous invitons donc les agents du Département à répondre massivement au questionnaire-en-ligne élaboré par la CGT 59. Vous y accéderez en consultant sur l'Intranet, l'article CGT "complémentaires Santé", mis en ligne ce jeudi 12 juillet sur la page actualité des organisations syndicales.

Si vous ne le trouvez pas, si vous êtes en congés, en arrêt maladie, ou autre, envoyez-nous un courriel à l'adresse cgt@cg59.fr, nous vous communiquerons le lien vers le questionnaire. Ce questionnaire est anonyme et uniquement réservé aux salariés du Conseil Général du Nord d'où l'absence du lien direct sur le blog.

 

Les complémentaires santé et prévoyance pèsent lourd sur les budgets des salariés. D'ores et déjà, parmi les premières réponses à notre questionnaire, nombreux sont les collègues qui font l'impasse sur l'une ou l'autre de ces garanties et travaillent sans filet, pas par amour du risque ! Ils espèrent que la vie ne leur jouera pas un mauvais tour. C'est dangereux, ils en sont conscients. Ca aussi, c'est de la précarité !

 

Votre participation, votre engagement seront notre force,
ils  feront la différence en septembre au niveau des négociations.

Nous serons, chiffres et commentaires à l'appui, vos porte-paroles.

 

Si vous n'avez pas accès à l'Intranet, vous pouvez également répondre au questionnaire papier 


Pour plus d'informations sur la possibilité de la participation de l'employeur public aux protections complémentaires de ses agents et ses modalités, téléchargez notre  tract - note d'information 

Lire la suite