Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog révolu CGT-révolue du Département du Nord

Valls et l'evacuation des camps de Roms, le défi au "vivre ensemble", c'est lui !

9 Août 2012 , Rédigé par Morpheus Publié dans #D'où qui pue donc tant

(article modifié)

 

Il y a juste deux ans, nous publiions sur ce blog un article intitulé "Campings de France 1939 - 2010 : jeu des sept erreurs"

Il s'agissait alors de dénoncer la politique du Gouvernement Sarkozy toujours enthousiaste pour entonner "les pires chansons du Front". Nous pensions pouvoir bronzer idiots dans la France socialiste,  pauvres, grugés, taxés, rackettés, pressés, mais tranquilles, sans avoir à nous préoccuper de défendre les plus misérables d'entre-nous :  les Roms, victimes tout désignées de la connerie et de la trouille ordinaires sur fond de crise économique.

En ceci nous étions bien bêtes car nous n'ignorions pas que les élus PS savent très bien entonner également  les "pires chansons du Front" pour séduire une partie de leur électorat. La preuve par les faits : sous couvert de sécurité sanitaire, le clone socialiste du Besson sarkozyste, Valls - le même qui trouve qu'il  y a trop de blacks sur le marché de sa ville -  fait évacuer manu militari, les camps de Roms un peu partout en France.  Le tout se déroule  sans  la mise en place des  "solutions alternatives"  promises par Hollande mis à part l'envol de charters bien remplis vers Bucarest et  un harcèlement policier dans les rues des grandes villes.

Le soir des  élections présidentielles,  sur Facebook, de bons militants qui s'étaient résolus à défaut de mieux, à voter socialiste, écrivaient :  "on respire mieux en France ce soir" et on rigolait doucement en les lisant. Parmi les odeurs de barbeuques brûlés et de bière de ce mois d'août, monte un drôle de parfum d'une drôle d'époque qui prépare la victoire du Front de la Haine et on entend Queneau nous dire à l'oreille "mais d'où qui pue donc tant ?". "Ah les salauds" !


 

Martine Aubry, la sainte Patronne du territoire Lillois a oublié ses polémiques avec Valls qu'elle priait il y a peu encore  de quitter le PS. Maintenant que Valls met les mains dans la merde,  il devient utile :

Sur une plainte de LMCU, place nette et karsher pour  les deux camps de Roms de Villeneuve d'Ascq qui viennent d'être évacués en  prévision de l'inauguration  d'un Grand Stade gigantesque, hideux, et gouffre-à-pognon-du-contribuable,  manifestation patente de  la mégalomanie  des élus de Lille Metropole emmenés par Martine Aubry.  La même Martine Aubry qui déclarait au lendemain du discours de Grenoble de Sarkozy en 2010 : " que les déclarations du président marquaient « un pas de plus dans l'outrance verbale et une dérive antirépublicaine qui abîme la France et ses valeurs par des lois d'exception ». (...) Nous ne laisserons pas stigmatiser les étrangers, pas plus que les Français issus de l'immigration ou les gens du voyage, comme l'ont fait honteusement le président de la République et sa majorité ».

L'évacuation de ces camps satisfait certains riverains qui  se débondent  et parlent des roms comme de profiteurs du système, fainéants,  sales, bruyants et odorants....un grand merci pour nos hommes et femmes politiques responsables qui ont permis à ces  bons citoyens de parler sans complexe !

 

NB : Le rédacteur de cet article habite à côté d'un camp de Roms, il en expérimente les inconvénients liés exclusivement à l'absence d'équipements sanitaires et d'évacuation des déchets mais il en constate surtout la réalité triviale loin des illusions romantiques : une vie diminuée par la lutte pour la satisfaction des besoins vitaux, trop chaud, trop froid, peu de médicaments, peu de soins, peu de scolarisation, du désoeuvrement,  de la déréliction mais qui pourrait croire que leurs aspirations diffèrent des nôtres ?

Lire la suite

Réforme de la catégorie B : Décret sur le cadre d'emplois des rédacteurs territoriaux : pas trop tôt, pas terrible !

2 Août 2012 , Rédigé par Miette Publié dans #infos pratiques et-ou statutaires

  

Promis depuis plusieurs mois, mais retardé en raison des élections, le décret révisant le statut particulier du cadre d'emplois des rédacteurs territoriaux est paru, ce 31 juillet, au Journal officiel. Et ce n'est pas trop tôt !


Après de longues discussions sur le devenir des 6000 lauréats de l’examen de rédacteur, la bataille des reçus-collés, talon d’Achille de la politique de carrière dans la fonction publique, plusieurs interventions auprès des ministres et une pétition CGT en ligne, voici enfin la sortie de ce décret tant attendu par de nombreux agents soucieux de leur devenir.


Ci-dessous les différentes nouveautés de ce décret :

- Le cadre d’emplois des rédacteurs comprend trois grades : rédacteur, rédacteur principal de 2ème classe, rédacteur principal de 1ère classe. (article 2)

- Le premier grade à un niveau de qualification à BAC* (niveau IV) (article 5)
- Le deuxième grade un niveau de qualification BAC+2 (niveau III) (article 10)
- Le premier et deuxième grade sont accessibles par voie de concours externe (articles 5 et 10)

 

Le texte ne fait plus référence aux spécialités "administration générale" et "secteur sanitaire et social" dans lesquelles les rédacteurs exerçaient leurs fonctions d’après le précédent statut particulier du cadre d’emplois.


- Modifications apportées pour l’accès par voie de promotion interne au grade de rédacteur : la condition d’âge de 38 ans est supprimée (article 8)
- L'accès par la promotion interne n’est accessible qu’aux adjoints administratifs principaux de 1ère classe comptant au moins dix ans de services publics effectifs dont cinq ans dans ce cadre d’emploi (il existe des dispositions spécifiques pour les agents ayant exercé des fonctions de secrétaire de mairie de moins de 2000 habitants) (article 8)


 L'accès au 2ème grade se fait après admission à un examen professionnel.

 
- Les agents lauréats de l’examen professionnel de rédacteur organisé dans le cadre des dispositions transitoires qui ont pris fin le 1er décembre 2011, conservent le bénéfice de la réussite à cet examen sans limitation de durée et peuvent être inscrits sur la liste d’aptitude au titre de la promotion interne (article 27)
- Le quota est revenu à un pour trois. Pendant une période de trois ans à compter de l’entrée en vigueur du décret, le nombre de promotions internes peut être calculé, si cela est plus avantageux, sur la base de 5% de l’effectif total du cadre d’emplois de rédacteur (article 28)


La Cgt a obtenu lors du groupe de travail CSFPT sur la transposition de la réforme de la catégorie B pour le cadre d’emplois des Rédacteurs que les 4 000 à 6 000 adjoints administratifs lauréats de l’examen professionnel de rédacteur, qui ne sont pas encore nommés et qui risquaient de perdre le bénéfice de leur concours au 30 novembre 2011, gardent le bénéfice de cet examen professionnel sans limitation de temps.

 

Cette réforme s'applique aux rédacteurs à compter du 1er août 2012.

Décret_portant_statut_particulier_des_rédacteurs_territoriaux

 

* diplôme requis pour le concours externe

 

Pour une information exhaustive, nous vous conseillons la consultation du document établi par le CDG 59, vous y trouverez les informations relatives au Nouvel Espace Statutaire, nouvelle appellation pour l'ancienne "grille indiciaire". Soyez vigilants lors de votre intégration dans le nouveau cadre d'emplois : votre ancienneté doit être reprise lors de l'établissement de la correspondance, y compris pour ceux promus il y a peu : l'ancienneté ne se perd pas en chemin.

Lire la suite