Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog révolu CGT-révolue du Département du Nord

ASSFAM : La route est encore longue....

30 Juillet 2013 , Rédigé par groupe ASSFAM Publié dans #Assistants Familiaux CG 59

...et semée d'embûches.

 

 

Depuis deux ans, l’affichage en matière de politique RH envers les Assistants familiaux s’est amélioré. Dans les faits, une partie de l’administration notamment à la DG Solidarité s’emploie à  neutraliser les mesures annoncées par l’autorité territoriale. Par exemple, la décision de maintenir la rémunération dans l’attente d’une enquête administrative ou judiciaire est contournée par les SAF par le retrait des enfants sans ouverture d’un contentieux. Ce qui  permet de ne verser que l’allocation d’attente aux ASSFAM concernées en les privant de tout moyen de se défendre contre des dénonciations quelles qu’elles soient. D'une pierre, deux coups, cela limite les contentieux au tribunal administratif tout en permettant à l’employeur de réguler l’effectif des ASSFAM comme bon lui semble. La protection sociale complémentaire des ASSFAM est également un exemple significatif. L’employeur annonce à grand renfort de publicité une mesure sociale sans précédent vis-à-vis de nos collègues ASSFAM d’un côté, mais de l’autre ne se donne pas les moyens pour les conditions d’une adhésion massive (spécificité de la paie des ASSFAM non prise en compte dans le cahier des charges, mise à jour définitive des fiches de paie pas effective avant 2016,…). Leurs représentants syndicaux sont d’ailleurs désinformés et écartés de toute négociation concernant ce dossier. C’est révélateur !

 

Nous portons à la connaissance de l’ensemble des collègues ASSFAM et du public, les revendications du collectif  de la DT de Roubaix Tourcoing et environs, engagé depuis deux ans déjà, dans un « bras de fer » avec leur employeur. Dans l’immédiat, leur priorité est la suppression des SAF (service accueil familial). L’administration n’entend pas les collègues et l’échange d’arguments et de courriers entre le DGS et le collectif l’illustre bien.

  

 Tract du collectif

Courrier de Monsieur Reix

Réponse du collectif

 

 

 

Lire la suite

Management public : plan de coupe sur les outils

18 Juillet 2013 , Rédigé par modérateur Publié dans #BUZZ

Aujourd'hui : la burette à huile !

 

Après un parcours du combattant administratif et judiciaire de près de 3 ans, Hervé Lebreton, Président de l’Association pour une démocratie directe , a obtenu du Tribunal administratif de Paris le 23 avril dernier l’obligation pour le Ministère de l’Intérieur de lui fournir la liste détaillée de toutes les subventions attribuées en 2011 par chaque parlementaire français, via leur réserve parlementaire, aux collectivités territoriales.

 

Si vous n'avez pas eu la curiosité de suivre le lien précédent,  vous pourrez consulter la liste des subventions de la réserve parlementaire ici :  "association pour une démocratie directe"


 

A consulter également pour l'éducation citoyenne, la discussion au Sénat lors du vote de la transparence pour la réserve parlementaire.

http://www.pour-une-democratie-directe.fr/_BLOG/

Lire la suite

Marisol Touraine : "Quand on vit plus longtemps, on peut travailler plus longtemps"

16 Juillet 2013 , Rédigé par TriNiTy Publié dans #boum bada boum bada boum bam bam

L'ennui, c'est que ce n'est déjà plus vrai :  on vivait - en moyenne -  plus longtemps - (tout au moins dans nos contrées surprotégées) lorsque la richesse produite ruisselait un petit peu sur les travailleurs (part des salaires/richesse produite - salaires différés (retraites) - sécurité sociale - prestations sociales.... Ce n'est plus le cas et les ouvriers meurent jeunes, sept ans avant les cadres qui meurent également plus jeunes qu'il y a quelques années....

 

Feindre de l'ignorer quand on est la fille d'un sociologue c'est dégueulasse et si papa Touraine, 87 ans,  vit encore (et c'est tant mieux), mon père, ouvrier, est déjà mort depuis longtemps.

 

Et même si nous vivions plus longtemps, l'idée de progrès chère aux socialistes en période électorale, justifierait de laisser aux travailleurs - créateurs de richesses -  une part de vie plus longue non soumise à la production. Or, la Touraine nous dit : travailleurs, vous vivez plus longtemps ? on va vous exploiter et vous user plus longtemps, vous crèverez plus vite ensuite.

 

Alors Marisol Touraine, grande bourgeoise PS, planquée comme elle l'est, avec sa sinécure et ses avantages en nature, vivra certainement très vieille comme toute sa classe de profiteurs et de branleurs mais pas les travailleurs....alors à la rentrée : la guerre.

 

Pour information : Un cadre (ou profession libérale) bénéficie d’une espérance moyenne de vie proche de 80 ans. De de 35 ans à 65 ans, son risque de décéder est de 13%


L’espérance de vie d’un ouvrier n’atteint que 73 ans et plus du quart des ouvriers décèdent entre 35 et 65 ans.


Lire la suite

L'enfer vert des écolos nordistes

14 Juillet 2013 , Rédigé par modérateur Publié dans #D'où qui pue donc tant

une seule chose à ajouter à ce qui suit : quand il y a des marchés et de gros enjeux financiers, l'argent ça va, ça vient et les élus verts qui porteront la responsabilité de se faire les VRP des technologies mortifères et liberticides doivent y trouver leur compte.

TNT

 

Source : Hors-sol

 

Éric Quiquet, élu vert aux transports, Philippe Vasseur, président de la Chambre de commerce, et Jean-François Caron, élu vert régional, conversaient ensemble de la « transition énergétique » promise par le gouvernement Ayrault. Écologistes, patrons et citoyens associatifs étaient plus de 300 ce mercredi 10 juillet 2013 dans les locaux de LMCU pour
communier dans cette fuite en avant productive mais verte : la « troisième révolution industrielle » de Jeremy Rifkin, qui n'attend plus que sa béatification. Ce « catalyseur », selon les mots de l'élue verte à la recherche Sandrine Rousseau[1], rendra son « Master plan » pour la Région Nord-Pas de Calais le 25 octobre prochain lors du « World forum » - le
raout annuel du patronat local. Nous vous en avons déjà dévoilé la teneur dans L'Enfer Vert : l'optimisation sous contrainte technologique grâce aux cartes à puce RFID, aux réseaux d'eau et d'électricité « intelligents », et aux énergies supposées renouvelables. « Nous devons travailler sur l’innovation : réseaux, production et stockage d’énergie, efficacité
énergétique mais aussi sur les changements de comportement… » clame Jean-François Caron, la tête de gondole Europe-Écologie du Conseil régional. La question n'est pas celle de notre modèle de développement, mais comment le faire perdurer malgré ses « externalités négatives », tout en solidifiant les marges de profits des entrepreneurs présents. Nos
« comportements » s'y soumettront.

Notre région ne se remettra déjà pas des deux premières révolutions industrielles qui ont saccagé les paysages, contaminé l'eau, la terre et la santé des ouvriers dans l'absurdité du travail à l'usine. Alors ils y vont de plus belle. Les nécessités de la « Crise » rejoignant celles de notre survie, tous les espoirs se portent sur ces nouvelles technologies qui créent de l'emploi et contraignent nos comportements vers la baisse les rejets de gaz à effet de serre - paraît-il. Avec la RFID (déjà
présente dans la carte de transports Pass Pass), les compteurs Linky et les smartphones, nos faits et gestes seront enregistrés et optimisés comme dans une vulgaire chaîne logistique. Ce qu'il nous en coûtera ? La liberté de vivre et de se déplacer sans l’œil d'un mouchard écologique.


Chekib Gharbi, le directeur d'EuraRFID, était d'ailleurs présent à cette sauterie sur la « transition énergétique » pour vendre sa ville « intelligente » : Sunrise[2] ou la smarthome, cette maison automatisée qui saura tout de notre mode de vie[3].

« La transition énergétique a déjà commencé », se gratifie Jean-Claude Baudens, le directeur régional d'ERDF (La Voix du Nord, 10 juillet 2013). Et le convoyeur d'énergie nucléaire d'évoquer le développement de l'éolien pour justifier ses nouvelles lignes à très haute tension et ses compteurs électriques Linky – Jean-Marc Ayrault vient d'annoncer leur généralisation grâce à ses « Investissements d'avenir »[4].

 

Pour ERDF comme pour les autres, ce qu'ils appellent « transition énergétique » est l'installation de nuisances supplémentaires sans toucher aux bases de l'économie actuelle. EDF se défend corps et biens pour prolonger la durée de vie de ses centrales – dont celle de Gravelines, la plus puissante d'Europe – pour trente années encore. Les technologies numériques sont la principale source d'augmentation de production électrique : les data centers consomment 7% de l'électricité en France, soit sept fois plus qu'en 2005 ; en 2020 aux États-Unis, ils rejetteront autant de CO2 que les avions,
prédit Le Figaro du 22 avril 2010. Que dire des poubelles à ciel ouvert de matériel informatique ?

 

Que dire du métro automatique qu'Éric Quiquet s'apprête à rallonger ? ; du data center propre à ingérer les quantités de
bits informatiques envoyés par les cartes Pass Pass ? Ils sont tous de gourmands consommateurs d'énergie nucléaire. Quant aux éoliennes ou aux panneaux photovoltaïques, si le vent et le soleil sont renouvelables, la silice, les terres rares et métaux précieux qui entrent dans leur fabrication sont, quant à eux, tout-à-fait épuisables et nuisibles. Voir les mines d'extraction chinoises pour nourrir votre dégoût des énergies « renouvelables ».

Le modèle de développement des Verts est le même que celui des transporteurs, d'EDF et des militants des nouvelles technologies. Leur Troisième révolution industrielle comme leur « transition énergétique » sont aussi nocifs pour l'environnement et notre santé que pour notre liberté de choisir une vie digne d'être vécue. Nous les rejetons en bloc.

Hors-sol

1.
http://elus-npdc.eelv.fr/2013/07/11/la-troisieme-revolution-industrielle-est-en-marche/
2.
http://hors-sol.herbesfolles.org/2013/03/04/pourquoi-il-faut-fermer-euratechnologies/
3. « Planète ''intelligente'', planète décervelée », hors-sol.
4. « Humanité 2.0 : Linky, l'Enfer Vert et le techno-totalitarisme »,
http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=423

Lire la suite