Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog révolu CGT-révolue du Département du Nord

Douce France, cher pays de mon enfance

5 Mars 2008 , Rédigé par modérateur Publié dans #brèves de luttes

BREVES NEW WORLD

Fichage génétique

Depuis 2001, la police relève systématiquement l'ADN de toutes les personnes en garde à vue (les militants anti-OGM, les étudiants en lutte, les syndicalistes  par exemple). C'est plus de 560 000 données qui sont  désormais enregistrées dans le Fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG) : pratique pour les rafles.

Qui sont les « Justes » d'aujourd'hui ?

Trois mois de prison avec sursis ont été requis devant le Tribunal de Bobigny contre une française de 30 ans qui s'était élevée contre la reconduite à la frontière d'un Malien en novembre 2006 à Roissy. Elle était inculpée pour «entrave à la circulation d'un aeronef ». Le tribunal de Bobigny vient de la relaxer.

Pour « Rézo-citoyen » : « C’est un encouragement pour les victimes, ces étrangers privés du droit au séjour par des lois aux relents xénophobes et qui luttent pour la reconnaissance de leurs droits, mais aussi pour toutes celles et tous ceux qui se mobilisent sur les lieux des rafles, pour organiser le soutien des étrangers menacés dans les écoles et les quartiers et empêcher des expulsions. Ce mouvement ira en s’amplifiant : quand une politique ne peut plus s’accomplir que par la violence, dans le huis-clos des centres de rétention ou au fond des avions, elle ne peut que perdre toute légitimité et révolter toujours plus les consciences ».

Bilan de l'expulsion des 107 – du chiffre

Paris : un juge des libertés a remis en liberté 26 personnes de nationalité malienne ou sénégalaise arrêtées lors d'une opération de police très critiquée dans un foyer du 13ème arrondissement. La rétention administrative de 45 autres personnes détenues à Vincennes a été prolongée. Elles sont susceptibles d'être expulsées. Vingt-et-une autre personnes arrêtées mardi 26 février sur commission rogatoire lors de la même opération sont internées dans d'autres centres de rétention, en dehors de Paris.

Encore du chiffre pour le Ministère de l'Identité Nationale

 

 

   

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article