Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog révolu CGT-révolue du Département du Nord

2010 - Résistance des fonctionnaires !

18 Janvier 2010 , Rédigé par TriNiTy Publié dans #Luttes

« Nous avons encore beaucoup à perdre avant de comprendre » (Victor Serge)


 Nous avons encore beaucoup à perdre avant de comprendre les effets de la contre-révolution ultra-libérale. Nous avons à y perdre la justice sociale et la justice tout court. Nous avons à y perdre nos emplois et nos protections. Nous avons à y perdre notre véritable liberté individuelle, car la liberté n'existe pas sans la sécurité économique. Nous avons à y perdre notre héritage social issu de la résistance et des déclarations des droits à vocation universelle définis à la fin de la seconde guerre mondiale : le droit à un travail utile et rémunérateur, le droit de gagner sa vie, le droit aux soins médicaux appropriés, le droit à un logement décent, le droit à l'éducation, le droit à la protection (accidents, chômage, vieillesse...).

En perdant nos droits sociaux, nous perdrons notre dignité. La régression sociale voulue par la contre-révolution ultralibérale ne se fait pas au hasard et poursuit des buts bien précis : destruction des liens sociaux, isolement des salariés et des individus, disparition des solidarités collectives, mise en concurrence de tous contre tous afin d'accroître le pouvoir et la richesse d'une minorité.

La restauration féodale avance grâce à une partie de la gauche qui a intériorisé les thèses ultra-libérales et adhéré au credo « économique ». Une partie de la gauche aisément résignée et facilement convaincue que l'économie est affaire d'experts a renoncé à penser politiquement l'avenir des hommes. Cette gauche là nous a définitivement trahis et travaille essentiellement à sa propre reproduction, elle court derrière les voix à chaque scrutin pour garder ses places.

Margaret Thatcher qui a desespéré les forces vives anglaises avec son cruel slogant (TINA – there is no alternative) a déclaré que Blair était son plus beau succès politique. Face au réformisme syndical français, Nicolas Sarkozy peut également fanfaronner !


« Il y a des moments de la vie où on peut tout espérer même au fond de la défaite ».

Il n'est pas sûr que notre génération et celle de nos enfants aient des raisons d'espérer sans une prise de conscience politique des dangers, la résistance à l'idéologie et la volonté collective de transformer la société.

Les fonctionnaires, par la défense de leurs Statuts, de leurs emplois et de leurs missions doivent résister à ces destructions  qui annoncent des périodes sombres de régression et de violence sociales sur fond de libertés publiques menacées.


Parce que l'enjeu nous dépasse encore plus que nous ne l'imaginons, parce que nous avons encore beaucoup à perdre avant de comprendre et que nous comprendrons trop tard, la Cgt du CG 59 exhorte ses collègues et l'ensemble des fonctionnaires à se mobiliser rapidement pour défendre le Service Public, ses missions et ses valeurs.


Premier rendez-vous de 2010 à l'appel des orgas FSU, Sud, Unsa et Cgt :

Grève des trois fonctions publiques,  le 21 janvier

Manifestation régionale à 14 H 30 – départ Porte de Paris à Lille

 

Différents tracts à consulter :

appel de la Cgt 59 : ici

tract conçu à partir de la déclaration d'Anicet Le Pors : ici

appel du Front Syndical de classe : ici

tract de l'Union Générale des Fonctionnaires (UGFF - Cgt) : ici

 


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tourtaux 19/01/2010 10:44


Je suis embêté, je voudrais mettre sur mon blog votre trac CG 59 appelant à la grève du 21 mais la glace de mon imprimante a une tache. Peux-tu me l'envoyer en mail que je fasse un copié-collé.
MERCI


modérateur 19/01/2010 11:12



je n'ai pas ton adresse email ici - peux tu l'envoyer à cgt.cgnord@aliceadsl.fr merci



Hérisson 19/01/2010 07:19


Il faut réviser ce concept gauche/droite. D'aucuns tentent de nous faire croire qu'il n'y a plus de clivage, et , de fait ce que l'on appelle encore gauche n'est plus dans le camp des travailleurs.
Le PS, qui n'a plus de socialiste que le nom, a franchi la frontière depuis longtemps. Jusqu'à aujourd'hui, où il s'allie avec la droite (MoDem) sans aucuns complexes.

Le clivage existe pourtant bien, il suffit de restaurer les critères de jugement qui ont mené à la création des concepts droite/gauche.
Je prends toujours LA référence du CNR car elle illlustre bien ce qu'est un programme de gauche.
La base est dans le prinvcipe "payer selon ses moyens,recevoir selon ses besoin" que vient renforcer les éléments come "rendre à la collectivité le bien collectif"
Ce qui conduit des gens comme Jacques Généreux à déclarer qu'il faut un océan de "public" avec quelques concessions (incontoirnables) au "privé".

Un veritable programme de gauche commence par la suppression des AGCS !


modérateur 19/01/2010 09:55


AGCS : accords généraux sur le commerce des services




Tourtaux 18/01/2010 23:22



Vous voilà aussi en lutte mais nous n'avons pas d'autre choix face  aux despotes du gouvernement et à des directions syndicales inertes, plus promptes à répondre aux avances de
Sarkozy qu'à se comporter en syndicalistes sérieux et responsables.
Je suis un retraité CGT, non fonctionnaire mais je serai à la manif dans ma ville pour y distribuer des tracts du Front Syndical de Classe que je vais tirer avec mon
imprimante.   
Alors bon courage, bonne grève et bonne manif?



modérateur 19/01/2010 09:57


merci Jacques de nous soutenir,  je sais bien que tu accompagnes toutes les luttes et la nôtre n'est vraiment pas gagnée d'avance