Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog révolu CGT-révolue du Département du Nord

Ministère du chagrin - Hortefeux, la voiture-balai des syndicats

15 Juin 2009 , Rédigé par oracle Publié dans #multitudes versus ideologie

Hortefeux déclare :
" la faiblesse des manifestations ne signifie pas la fin des inquiétudes"

Le capitalisme subit une crise majeure mais conformément à la logique du système, il accélère sa course aux profits et accroît l'exploitation des hommes et des ressources - les conditions de vie et de travail se durcissent partout jusqu'à l'intolérable - parallèlement, les revendications et les désirs d'émancipation se multiplient - le danger d'explosion sociale est grand - les organisations syndicales canalisent les mécontentements sociaux et économiques dans de grandes manifs médiatiques épisodiques - sur le terrain de la vraie-vie les vraies gens souffrent, luttent et s'organisent - les grosses orgas jouent la comédie du tous ensemble et gare à celui qui rompra l'unité le premier - les vraies-gens refusent de voter aux européennes et boudent la grand'messe syndicale du 13 juin - sur le terrain de la réalité, les travailleurs, les sans-papiers, les chômeurs, les précaires, les retraités, s'organisent et les luttes se multiplient - la colère et les désirs échappent au contrôle des orgas - Hortefeux vient à leur rescousse pour relégitimer les partenaires sociaux décrédibilisés. Attention aux masses - attention aux multitudes quand elles vont se mettre en marche sans tutelle  syndicale....le deuxième semestre 2009 pourrait bien être historique.

   PARIS (AFP) -- Le ministre du Travail, Brice Hortefeux, a estimé dimanche que le faible nombre de manifestants enregistré samedi lors de la journée d'action intersyndicale ne signifiait pas qu'il n'y avait plus d'inquiétudes parmi les Français.

   "Il y a à l'évidence des inquiétudes qui se sont exprimées et on ne peut pas faire comme si la faiblesse des manifestations de hier (samedi) signifiait la disparition des inquiétudes", a déclaré M. Hortefeux lors de l'émission Dimanche soir politique (France Inter/I-Télé/Le Monde).

   "Les manifestations n'ont pas été à la hauteur des espérances des organisateurs syndicaux", a relevé le ministre du Travail mais "pour autant je ne balaierais pas d'un revers de main cette manifestation au prétexte qu'elle a été moins dense que prévu, en oubliant les manifestations du 29 janvier, du 19 mars et même du 1er mai".

   Les manifestations de samedi ont réuni 150.000 manifestants dans toute la France selon la CGT et 71.000 selon la police, soit 7 à 8 fois moins que le 1er mai, qui avait déjà moins mobilisé que le 19 mars.

   Interrogé sur d'éventuelles nouvelles mesures anti-crise pour la rentrée, M. Hortefeux a insisté sur le fait que Nicolas Sarkozy rencontrerait "tout début juillet" les responsables syndicaux afin de faire "un état des lieux" des mesures prises pour faire face à la crise.

cgt 59

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Tourtaux 16/06/2009 18:19

Pour l'Iran, je sais tout ça mais, de mon point de vue, le danger est tout aussi grand si ce n'est pire de la part des caincains et de leurs carpettes occidentales qui feraient mieux de balayer devant leur porte au lieu de s'immiscer dans les affaires des autres pays. Si le président ...machin les dérange à ce point, c'est parce qu'il ne se laisse pas chatouiller, idem avec le Hamas en Palestine.Moi, je suis comme beaucoup, je n'ai ni dieu, ni maître mais l'hégémonie yankee sur le monde, basta!

Tourtaux 15/06/2009 19:02

"Excellent article que je vais mettre sur mon blog avec sa source décidément intarissable et formidable de verve. Hortefeux joue en effet avec le feu. Les travailleurs en ont plus qu'assez de ces menteurs qui ont abusés les gens du peuple les plus crédules pour se faire élire sur des promesses mensongères. Voilà que si on laisse faire, les gens vont bosser jusqu'à ce que mort s'ensuive mais, comme le dit si bien l'auteur de l'article, l'explosion sociale va être terrible et difficile à juguler. C'est pourquoi les travailleurs et l'ensemble de la classe ouvrière doivent se donner les moyens, y compris en passant au dessus des directions syndicales qui n'assument pas leurs responsabilités de combattre le capitalisme. Il suffit de voir sur un autre terrain comment les OBAMA, la bochette, le Sarko et toutes les forces réactionnaires de la planète sont furieux de voir la réélection du président Iranien. Qu'est-ce que cela peut leur foutre si ce n'est que leur candidat favori, celui du capitalisme, a été battu à plate couture. Et bien en France, notre peuple, comme il a toujours su le faire, ne sera lui aussi jamais un peuple d'esclaves. Ce n'est pas un (BIP) issu d'une richissime famille hongroise qui va nous traîner encore longtemps dans la boue. Si ce (BIP) n'était pas aidé par des vendus du syndicalisme, nous n'en serions pas là. B. Thibault en est encore au stade de l'attente que le frelouquet l'appelle à l'Elysée et pendant ce temps, les gueux que nous sommes crèvent. Et bien que la frange du syndicalisme de Kollaboration se "rassure", elle va trouver sur sa route les meilleurs des fils et filles du peuple qui refusent leur traîtrise. Non, la CGT ce n'est pas le hochet de Le Duigou, Thibault, UD59 et consorts, c'est celle de la lutte des classes dont la direction ne veut plus, préférant continuer à se vautrer dans l'accompagnement des mauvais coups contre notre peuple".  Jacques Tourtaux Réponse du modérateur : Jacques je te censure, excuse-moi, j'ai neutralisé deux mots qui pourraient être utilisés contre mon syndicat - il se trouve des gens vigilants prêts à utiliser le moindre faux-pas pour nous mettre au tribunal. Je trouve qu'avec les BIP - c'est encore plus significatif :-)) remarque en Iran, le Président actuel  a encouragé  la spoliation des biens publics et des ressources nationales par quelques chefs de tribus oligarques et il en a profité également -  ce n'est pas triste non plus :-)) - il faut que les peuples se gèrent eux-mêmes au lieu d'attendre des hommes-providentiels.