Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog révolu CGT-révolue du Département du Nord

Pour une pensée libre de penser et à bas la curetaille

13 Juillet 2009 , Rédigé par Le Peinard Publié dans #Imams - curés - rabins - la religion tue la liberté



NOSTALGIE ?


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Saint Pierre à briquet 13/07/2009 17:28

"Parce qu'ils ont beaucoup péché, il leur sera beaucoup pardonné "

Sainte Marie-Madeleine de Proust 13/07/2009 22:43


Parce que Dieu est un père sévère, la terre est amère.


Tourtaux 13/07/2009 14:23

J'ai dit goupillon, cette petite saloperie que les curetons agitent pour bénir leurs ouailles. Bien sûr que l'opium des peuples concerne toutes les sectes, qu'elles soient cathos ou autres. Quant à jouir sans entraves, cette racaille ne peut pas savoir de quoi tu parles puisqu'elle viole et souille tout ce qu'elle prend, de gré ou de force.  

Tourtaux 13/07/2009 12:10

Celui qui n'est pas blanc dans le coup d'Etat au Honduras a encore de "beaux" restes!Un coup de goupillon par ci, un autre par là! Là où ces individus crachent leur venin, la paix est menacée. C'est bien parce que je refuse de me laisser anesthésier par ces bonimenteurs que je n'ai NI DIEU NI MAITRE! 

modérateur 13/07/2009 13:37


quoi ? un coup d'écouvillon ? monsieur propre est si propre ....c'est bien le type habillé de blanc ?
Où la religion passe la vérité trépasse.
 Pendant des années, le pape polonais précédent a pourchassé le clergé progressiste qui se dressait au côté des plus pauvres et des plus exploités en Amérique Latine, les défenseurs de la
théologie de la Libération.
Le clergé catholique est le défenseur des ordres établis (rappelez-vous : seconde guerre mondiale, Argentine, Chili, Nicaragua...) veut les peuples soumis et obéissants - résignés et respectueux
des puissants. Les imams aussi et les rabins itou.
La religion demeure l'opium des peuples, à bas les narcotrafiquants de bondieuseries mortifères - jouissons sans entrave et émancipons nous rapidement - dehors les vilains.