Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog révolu CGT-révolue du Département du Nord

Déclaration de B. Thibault sur l'expulsion des sans-papiers : on attend !

17 Juillet 2009 , Rédigé par Neo Publié dans #anti-langue-de-bois

Coordination des sans-papiers 75
 Le 11 juillet 2009
 Boulevard du Temple,
 Paris
 Sur le trottoir de la Bourse du Travail

 À

 Monsieur Bernard THIBAULT
 Secrétaire général de la CGT
 263 Rue de Paris,
 93516 Montreuil cedex

Monsieur le Secrétaire général,
Comme vous le savez, depuis dix-huit jours plus de 600 travailleurs sans- papiers isolés, avec femmes et enfants, campent et continuent leur lutte sur le trottoir du boulevard du Temple, devant la Bourse du travail de Paris, à la suite de leur expulsion violente par le service d’ordre du syndicat CGT, dont vous êtes le Secrétaire général. Nous les sans-papiers de la CSP 75 sommes décidés à continuer notre action pour exiger notre régularisation, pour dénoncer le scandale de la situation des travailleurs immigrés sans-papiers, et pour clamer notre colère contre la violence inouïe du syndicat que vous dirigez. Il ne serait pas conséquent, de notre part, de vous laisser le bénéfice de garder le silence. Vous avez, en votre qualité, l’obligation, envers tous les travailleurs de France et notamment de la CGT, de vous exprimer sur cet événement grave. C’est pourquoi nous vous demandons d’expliquer publiquement les raisons pour lesquelles vous n’avez pas empêché que des travailleurs sans-papiers isolés deviennent la cible privilégiée des bâtons et des lacrymogènes du service d’ordre de la CGT. Cet événement annonce une rupture radicale au sein du monde du travail, des forces de gauche, du mouvement social et avant tout de votre syndicat, voué, depuis toujours, à la cause de l’internationalisme du monde du travail : un nombre grandissant de sections syndicales d’entreprise et de métier protestent contre notre expulsion brutale de la Maison des travailleurs parisienne et appellent à la solidarité en notre faveur. Votre qualité vous donne toute autorité pour éclaircir une opération visant à « se faire justice » par soi-même et par la force, et cela permettra de la faire sanctionner comme il se doit, dans une société de droit. Nous vous demandons par cette lettre ouverte d’apporter cet éclaircissement.


Pour la CSP 75 Le coordinateur, Sissoko Anzoumane

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tourtaux 17/07/2009 19:05

Camarade, je ne m'exprime jamais à la légère face à des problèmes aussi graves. Ce que j'avance concernant notre camarade décédé est rapporté publiquement, n'est un secret pour personne. Concernant le décès de sa mère, je viens de le lire dans un journal engagé très sérieux. Par ailleurs, tu n'as peut-être pas suivi sur mon blog la publication des attaques personnelles dont moi, militant ouvrier depuis plus d'un 1/2 siècle, j'ai fait l'objet par mails. Etant de santé précaire, celles-ci m'ont particulièrement affectées, j'ajoute que c'est ainsi que l'on tue un homme. Ces harlèlements venaient d'un dirigeant de la CGT. J'ai de nouveau récemment évoqué sur mon blog les menaces physiques dont j'ai fait l'objet de la part d'un autre responsable de la CGT dont je suis un militant. Concernant l'expression petit négro, j'ai précisé que ce n'était pas péjoratif. Je suis un antiraciste et un anticolonialiste qui a fait ses preuves. Jacques Tourtaux 

modérateur 17/07/2009 23:01


Moi, je le sais Jacques. Je précisais juste pour des lecteurs hâtifs ou mal-disposés.


Tourtaux 17/07/2009 14:00

Aujourd'hui à Paris a lieu la manif de soutien à ses familles qui couchent dehors et risquent une nouvelle fois d'être expulsés de la rue. Quel courage ont ces MESSIEURS DAMES et quelle lâcheté font montrent les expulseurs. Je me répête mais j'ai honte à ma CGT, j'ai honte de voir que dans notre maison,il y ait des corbeaux aussi noirs que la peste brune. Ils faut les comprendre ces cocos-là. Ils font carrière dans notre CGT et ils tiennent à conserver leur planque et pour se faire, ils aboient avec les loups et un coup de croc ici, un autre là.Ils se font la main sur les petits négros, ce n'est ni péjoratif ni raciste ce que je dis là , en attendant de venir tabasser d'autres militants, mêmes blancs de blancs comme nous. Les carrièristes sont prêts à tout, même à tuer. Le décès récent de notre camarade Jacques Leclercq, secrétaire de l'UL Légitime de DOUAI est là pour nous le rappeler. Sa mère qui l'adorait ne lui a pas survécu longtemps. Le lendemain du décès de Jacques, elle avait reçu des coups de fil anonymes qui se moquaient d'elle... C'est dire si ceux qui ont fait expulser manu-militari les sans-papiers ne reculeront devant rien.Jacques Tourtaux

modérateur 17/07/2009 15:15


c'est grave ce que tu écris-là Jacques - mais j'ai connu ça du temps des rénovateurs - à la fédération du PCF des permanents accueillaient un "rénovateur" qui était vitalement atteint par une
maladie en lui disant "t'as pas bonne mine dis-donc" et ainsi de suite. Il y a en effet bien des façons subtiles  de tuer un homme et il n'est pas nécessaire d'y mettre les mains.
Ce n'est pas propre à la CGT ou aux militants, tu retrouves ces attitudes et ces harcèlements partout où s'opposent des intérêts et où des places sont à prendre. C'est fréquent dans le monde du
travail les méchancetés inouIes entre collègues qui te laissent "sur le cul".

Attention quand même "aux petits négros" - certains ne lisent pas au second degré et seraient trop contents de faire semblant de ne pas comprendre que ce ne sont pas tes propos mais bien ceux des
gens qui expulsent les sans-papiers. N'oublie pas le cas de Sine - on charge vite le baudet en faisant l'idiot.