Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog révolu CGT-révolue du Département du Nord

la novlangue néo-libérale

29 Août 2009 , Rédigé par hérisson Publié dans #anti-langue-de-bois

Lors du du Forum du « désenvoutement idéologique » organisé par les socialistes de Gauche avenir, Alain Bihr a présenté son ouvrage « la novlangue néo-libérale » dans lequel il se livre à une déconstruction du discours néo-libéral, ce discours justificateur qui travaille et déforme le langage. Un certain nombre de mots relativement banals deviennent des mots-valise dont le contraire est « passé en contrebande » (la « liberté » devient esclavage, « l’égalité » est limitée à la seule sphère politique) ou des mots-écran qui font obstacle à leur propre contraire (la notion de « dette publique » occulte la notion de « créanciers publics » qui s’enrichissent en prêtant de l’argent à l’Etat au détriment de possibles hausses d’impôts décidées par ce dernier). Cette double rhétorique d’inversion et d’occultation du sens peut dévoiler son essence au travers du recours à la notion marxienne de fétichisme économique, la marchandise, l’argent, le capital étant autant de rapports sociaux déifiés auxquels les hommes doivent se sacrifier. L’expression de « désenvoutement » pour qualifier cette rencontre apparaît ainsi particulièrement bien adaptée…

Forum du désenvoûtement : Alain Bihr
envoyé par Gauche-Avenir. - L'info video en direct.

  • Alain BIRH, La Novlangue néolibérale, la rhétorique du fétichisme capitaliste, Lausanne, Éditions Page deux, 2007.  

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Tourtaux 31/08/2009 08:46

Je suppose que le mot racaille n'existe pas!

modérateur 31/08/2009 12:50


perso, je préfère la caillera des quartiers à cause de l'homophonie avec caillasser : la caillera caillasse les grosses cailles bleues casquées.


TriNiTy 30/08/2009 23:56

Dans le genre deux bouquins à ne pas manquer :

Viktor Klimperer, Linqua Tertii Imperri, la langue du IIIème Reich (novlangue nazie), Pocket, 2003, coll. Agora, 9.50 euros.
Eric Hazan, LQR - la propagande au quotidien, Liber-Raisons d'Agir, 2006.coll. Cours et Travaux, 6 euros.