Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog révolu CGT-révolue du Département du Nord

400 000 suppressions d'emplois en 10 mois ? 400 000 raisons de faire converger les luttes.

24 Septembre 2009 , Rédigé par TriNiTy Publié dans #Luttes

Comme l'écrivent nos camarades de chez Conti dans un communiqué envoyé à Philips EGP, "nous sommes tous des "Conti", nous sommes tous des "Philips". Alors cette grève générale, on la lance ? ces orgas molles du genou, on les bouge ?

Ainsi...

"Philips EGP: Solidarité des FREESCALE( Toulouse)
 Aux camarades de Philips. Les grévistes de Freescale affirment leur solidarité avec les travailleurs de PHILIPS EGP DREUX menacés par la cessation de production annoncée par leur direction. Solidarité renforcée par la similitude des situations à Philips et à Freescale : dans les 2 cas, la fin des activités de production a été programmée en secret de longue date (1997 chez Philips, 1998 chez Motorola-Freescale), dans un trust accumulant les profits, avec un cortège de « plans de départs volontaires » (à Freescale le dernier PSE de ce type a fini en mars 2009, soit un mois avant l’annonce officielle de la fermeture).
Ces plans étaient , comme chez vous présentés comme de simples plans d’adaptation. A Freescale on a même eu droit en mars dernier à une visite du grand patron Rich pour nous féliciter de la qualité de notre travail. Les grévistes de Freescale tiennent à dénoncer la désinformation lancée par la direction et reprise par La Dépêche du Midi sous le titre « Intel reprend Freescale » : en fait, Intel va peut-être reprendre 51 ingénieurs de CPG (branche téléphonie que Freescale abandonne). Un moyen peut-être pour Intel de mettre un pied en Europe, mais on est loin du « CDI pour tous » promis par la direction (au mieux 98 reclassements en tout pour 236 suppressions de poste à CPG). Les grévistes sont convaincus que pour les 830 suppressions de poste en fabrication le taux de reclassement sera encore plus faible.
Depuis que nous avons été virés des portes de l’entreprise par les CRS, les actions se sont poursuivies à l’extérieur : participation à la manifestation des postiers toulousains, avec prise de parole, blocage pendant une heure d’une ligne de métro et surtout, avec l’appui de syndicalistes de Tisséo (l’entreprise de transports en commun), nous avons bloqué un dépôt de bus. Et quand nous avons été délogés par la police, ce sont les chauffeurs de bus qui ont prolongé le blocage par solidarité. Les grévistes ont beaucoup apprécié ce geste de solidarité et le moral est excellent en ce milieu de 3ème semaine de grève et cette action nous a donné une couverture médiatique sans précédent jusqu’ici.

Renforçons nos liens pour être plus forts.

 Le Comité de grève de Freescale soutenu par CFDT-CGT-CFTC"

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tourtaux 25/09/2009 09:22



Excellent article que j'aurais souhaité mettre sur mon blog avec sa source.
C'est dommage que ceux qui souffrent des méfaits du capitalisme et de son bras armé, le gouvernement ne puissent en profiter.