Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog révolu CGT-révolue du Département du Nord

49ème congrès de la Cgt : Va pour le métallo !

5 Novembre 2009 , Rédigé par TriNiTy Publié dans #anti-langue-de-bois

Appel à soutien de la candidature de Jean-Pierre Delannoy,
 candidat au poste de Secrétaire Général de la Cgt

Le Bureau du syndicat Cgt 59 réuni ce jeudi 5 novembre a décidé à la majorité des présents d'appeler à voter pour Jean-Pierre Delannoy. Nous voulons une Cgt de terrain, une Cgt fer de lance, une Cgt revendicative et offensive. Nous ne voulons pas seulement changer les règles du jeu, nous voulons changer de jeu.

Nous publions ci-dessous l'appel à soutien de la candidature  du camarade "métallo" - appel rédigé par un collectif.
Version pdf ici

«Ils n’étaient que quelques-uns, ils furent foule soudain, ceci est de tous les temps». Paul Eluard

Le capitalisme est inhumain. Il déclenche des guerres, pille et affame les peuples. Il licencie, bafoue nos droits, détruit les acquis des luttes. Il casse et vole le secteur public au profit des intérêts privés et boursiers. Toujours plus sauvage, le capitalisme broie les femmes et les hommes dans les entreprises, les jette au chômage, les use jusqu’à la corde, parfois jusqu’au suicide !
Salariés, retraités ou chômeurs, avec ou sans papiers, nous ne voulons plus subir, nous luttons.
Nous menons le combat syndical contre les reculs imposés par le capitalisme (droit du travail, salaires, retraites, régimes spéciaux, protection sociale, services publics, solidarités, liberté syndicale...) et pour faire aboutir nos revendications immédiates : refus de tous les licenciements, pas de salaires ni de revenus inférieurs à 1600€ net, augmentation de 300€ net pour tous, retour aux 37,5 annuités pour la retraite, arrêt des délocalisations, création d’emplois en CDI, régularisation de tous les sans-papiers.. Nous luttons contre la répression et les discriminations anti-syndicales (EDF, GDF-Suez, SNCF, Continental, Forclum, Dalkia, Cegelec, Elyo...).
Notre colère est juste et nous ne lâcherons pas !
Nous ne gagnerons pas en organisant des journées d’action tous les 2 ou 3 mois, ni en laissant les actions isolées entreprise par entreprise. Pour gagner, il est indispensable de construire le rapport de force nécessaire à la convergence des luttes et à la concrétisation du « Tous ensemble ! » dans la grève générale.
La direction confédérale n’ignore pas que la mobilisation, pour être efficace, nécessite une autre orientation que celle du syndicalisme dit « rassemblé ». Sa stratégie actuelle est de s’adapter, comme le fait la Confédération Européenne des Syndicats (CES), au système capitaliste par l’accompagnement des contre-réformes des Etats bourgeois au lieu de le combattre. C’est pourquoi la direction confédérale entreprend de liquider l’identité de classe et anticapitaliste de la CGT qui a fait sa force et son histoire. Il est urgent d’engager, notamment à l’occasion du 49ème congrès, un vrai débat démocratique sur les orientations de la CGT.

Fermement opposés à la politique gouvernementale, nous ne voulons pas nous adapter au capitalisme, nous voulons le combattre !

Seules les luttes déterminées des travailleurs avec un syndicat de classe et de masse permettront le succès de leurs revendications et la construction d’une société émancipatrice débarrassée du capitalisme.

Nous devons nous mobiliser et nous engager dans la durée, au-delà du congres, pour retrouver confiance et force dans notre syndicat.

Nous dénonçons les pressions, poursuites et exclusions à l’encontre des militant(e)s et de leurs organisations qui pensent autrement que la direction confédérale (UL-CGT Douai, CGT Forclum, région Nord-Pas-De-Calais...).Les désaccords avec les orientations et la stratégie confédérales ne doivent pas servir de prétexte àune « chasse aux sorcières ».
Nous nous engageons à des pratiques démocratiques dans le fonctionnement à tous les niveaux de notre syndicat.
Voici les raisons de fond qui motivent la candidature de notre camarade Jean-Pierre Delannoy face au secrétaire général sortant dont la désignation à sa propre succession n’a pas respecté un véritable débat démocratique.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Tourtaux 07/11/2009 11:25


Et s'il ne fait pas l'affaire parce qu'il ne tient pas ses engagements, on le vire!


modérateur 07/11/2009 21:54


et s'il insiste, qu'on lui coupe la tête :-))
"Wake up, Neo.  The Matrix has you.  Follow the white rabbit"


herisson 07/11/2009 08:43


Bien dit, je te pique ce commentaire : effectivement la notion d'élu à une dimension par trop religieuse  cf "le peuple élu"


modérateur 07/11/2009 21:47


j'avais dormi suffisamment :-))


herisson 07/11/2009 08:04


Ce que les élus de tous poils ont souvent oublié, c'est qu'ils sont porte parole et avant-garde.
Porte parol, ils s'agit bien de porter les aspiration de ceux qui nous elisent, rassembler, analyser reformuler ces opinions, ces aspirations. Et on pas pareler à la place, penser pour eux.
Avant garde, ce sont les elus qui montent au front, prennent et donnent les coups. mais avant garde signifie aussi que la troupe est derrière.

Si ces liens entre ceux qui vote et ceux qui sont élus est rompu, alors la democratie meure.


modérateur 07/11/2009 08:28


peut-être devrait on changer de terminologie - ne plus procéder à des élections mais à des représentations, des mandatements. Ainsi plus d'Elus mais des mandatés, des représentants, ça remet un peu
les hommes à leur place. Eh coco t'es pas l'Elu, je t'ai mandaté sur tel programme pour telle et telle action pas plus pas moins. Ce qui disparaît totalement, c'est le fait que ces hommes et ces
femmes sont désignés pour représenter la souveraineté des autres pas pour asseoir la leur et distribuer la bonne parole.


Tourtaux 06/11/2009 14:24


Comme vous pouvez le voir sur mon blog, votre prise de position que j'ai publiée ce matin et qui fut visible de tous a été salopée et n'apparaît donc plus.
C'est lamentable !


modérateur 06/11/2009 16:11


Ne te bile pas, il reste celui avec juste l'annonce et c'est bien comme ça -


Tourtaux 06/11/2009 11:30



METTONS TOUS LES ELUS DU PEUPLE A CONTRIBUTION. MOI AUSSI, JE NE CROIS PLUS A CETTE DEMOCRATIE DE FACADE AU SERVICE DES PUISSANTS



modérateur 06/11/2009 14:22


Cette démocratie libérale n'est pas une démocratie. C'est la domination d'une oligarchie et de ses faire-valoir sur une majorité contrainte par la précarité, la misère du salariat, la peur, la
police, l'armée et la propagande d'ETat à la résignation. A cette majorité dès l'enseignement primaire, tous les prêtres du pouvoir répètent et martèlent qu'aucune autre organisation de la société
n'est possible.