Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog révolu CGT-révolue du Département du Nord

ASSFAM : La route est encore longue....

30 Juillet 2013 , Rédigé par groupe ASSFAM Publié dans #Assistants Familiaux CG 59

...et semée d'embûches.

 

 

Depuis deux ans, l’affichage en matière de politique RH envers les Assistants familiaux s’est amélioré. Dans les faits, une partie de l’administration notamment à la DG Solidarité s’emploie à  neutraliser les mesures annoncées par l’autorité territoriale. Par exemple, la décision de maintenir la rémunération dans l’attente d’une enquête administrative ou judiciaire est contournée par les SAF par le retrait des enfants sans ouverture d’un contentieux. Ce qui  permet de ne verser que l’allocation d’attente aux ASSFAM concernées en les privant de tout moyen de se défendre contre des dénonciations quelles qu’elles soient. D'une pierre, deux coups, cela limite les contentieux au tribunal administratif tout en permettant à l’employeur de réguler l’effectif des ASSFAM comme bon lui semble. La protection sociale complémentaire des ASSFAM est également un exemple significatif. L’employeur annonce à grand renfort de publicité une mesure sociale sans précédent vis-à-vis de nos collègues ASSFAM d’un côté, mais de l’autre ne se donne pas les moyens pour les conditions d’une adhésion massive (spécificité de la paie des ASSFAM non prise en compte dans le cahier des charges, mise à jour définitive des fiches de paie pas effective avant 2016,…). Leurs représentants syndicaux sont d’ailleurs désinformés et écartés de toute négociation concernant ce dossier. C’est révélateur !

 

Nous portons à la connaissance de l’ensemble des collègues ASSFAM et du public, les revendications du collectif  de la DT de Roubaix Tourcoing et environs, engagé depuis deux ans déjà, dans un « bras de fer » avec leur employeur. Dans l’immédiat, leur priorité est la suppression des SAF (service accueil familial). L’administration n’entend pas les collègues et l’échange d’arguments et de courriers entre le DGS et le collectif l’illustre bien.

  

 Tract du collectif

Courrier de Monsieur Reix

Réponse du collectif

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Tourtaux 06/08/2013 13:36


Je suis toujours révolté lorsque je lis comment sont bafoués par leurs élus et leurs laquais les assistants familiaux. Par solidarité avec les assistants familiaux, je viens de republier
l'article ET ses poignants commentaires-témoignages :


http://jacques.tourtaux.over-blog.com.over-blog.com/article-cgt59-reprise-de-l-article-assfam-la-route-est-encore-longue-et-ses-commentaires-poignants-119418117.html

TriNity 06/08/2013 20:47



Les assistants familiaux c'est la réalité du salariat dans toute sa crudité, un contrat asymétrique où tous les devoirs sont d'un côté et tous les pouvoirs de l'autre, le salaire qui fluctue à la
guise de petits fonctionnaires susceptibles ou ambitieux qui ajoutent ou enlèvent des enfants, interdiction de l'ouvrir, ne pas trop s'intéresser aux enfants qui sont placés chez soi, ne pas les
aimer (si, si) c'est un motif de reproche fréquent, ce serait un manque de professionnalisme. C'est une belle profession mais aucun pouvoir politique ne s'est donné la peine de la cadrer
statutairement et de protéger les ASSFAM. Personnellement je les trouve extrêmement courageux et je ne m'y risquerais pas, c'est trop casse gueule.



référente ASE 02/08/2013 18:28


je suis référente ASE et en lisant les commentaires je souhaite dire qu'effectivement dans ma pratique travailant avec un certain nombre d'assistantes familiales il existe bien entendu des
différences je dirais de qualité dans la prise en charge des enfants mais on peut le dire tout autant des référents , des chefs de service,  des chargés d 'accompagnement des SAF des
responsables de SAF et des Pôles Enfance Famille. D'ailleurs je connais des collègues qui ayant  marre du terrain et ne s'en sortant plus se sont réfugiés dans les SAF . Parfos je me demande
comment ils peuvent maintenant aider et donner des conseils alors qu'ils n'étaient pas fichus eux mêmes de savoir comment résoudre les problèmes des enfants dont ils avaient la
référence. Ils  s'improvisent formateurs mais formateurs de quoi? Il est certain que c'est plus difficile de travailler sur le terrain qu'au SAF derrière des bureaux. Je voudrais
ajouter que les SAF nous prennent  souvent la tête car par miracle ils savent mieux que les autres. Et je ne vous parle pas des coups de putes quand l'ASE et le SAF peuvent se les faire.
Mais travaillant depuis 15 ans je trouve que notre rôle de référent se reduit en peau  de chagrin et que les Pôles enfance Famille ne nous font plus confiance du tout et veulent des
explications pour n'importe quoi. On est subergé par l'administratif et quand on compte le temps qu'il reste pour s'occuper des enfants je dirais et je suis généreuse à peine 30 minutes par mois
et par enfant.. c'est pas étonnant dans ces conditions que les asssitantes familiales craquent car elles ont besion de notre soutien que nous ne pouvons plus apporter et que les SAF ne peuvent
pas non plus car il est plus à vouloir tout réglémenter. Je reste anonyme car je me ferais  taper sur les doigts si je disais de quelle DT j'appartiens    Comme les
assistantes familiales c'est ferme ta gueule pour êre polie mais l'avantage c'est que nous sommes titulaires. Par contre pour les référents qui ne le sont pas ils ont intéret à obeir , règle
obligatoire sinon dehors et pas de renouvellement de contrat. Bonjour l'avenir et l'ambiance mais j'ai besion de travailler et ce travail m'intéresse mais les conditions sont à revoir

modérateur 02/08/2013 21:43



C'est intéressant ! merci.



une ex assistante familiale 01/08/2013 18:43


J'ai lu les commentaires de mes collègues et je les crois bien que je ne pas eu de problèmes avec mon SAF mais c'était pour un licenciement accépté et cela c'est bien passé. Mais je sais qu'il y
en a beaucoup qui ne vont pas bien mais  qui n'osent pas le dire. En tout cas moi je suis contente de ne plus travailler car les presssions sont terribles et les exigences démésurées.
C'est vrai qu'on est vite soupconnées de mal faire bientot donner la main à un enfant et lui faire la bise seront considéré comme des maltraitances  sexuelles au train ou ça va!  Bon
courage

modérateur 01/08/2013 19:18



c'est le mot : le soupçon !



Sans nom 01/08/2013 09:23


 Le SAF vous y rentrez  innoncente vous en sortez coupable . Un véritable tribunal même si la police vous a innoncenté le SAF et les autres partent du principe qu'il n'y a pas de fumée
sans feu donc vous êtes cuisinez en plus de la police qui je peux en témoigner est plus humaine  que les travailleurs sociaux et qui comprennent mieux notre métier et ses difficultés.

une ASFAM 01/08/2013 07:47


Avant que toute la maison se réveille je voudrai aussi apporté  mon témoignage mais je ne me fait plus d'illusion une assistante familiale a toujours tort et tout ce qu'elle dit surtout
quand il s'agit des parents est considérér  comme suspect comme si on veut prendre l'enfant et combien je l'ai entendu la maman ne peut pas dans ces conditions investir sur son enfant . Ma
situation et celle d'une de mes collègue on la pourtant dit que cela ne se passé  pas bien quand l'enfant retourner chez lui mais le service n'accepté  pas les remarques total l'enfant
est reparti chez lui et ensuite comme cela ne se passait pas bien alors au lieu  de le remettre chez tata pourtant il été bien jeune on le met en foyer. Le service ne peut pas accepter
d'avoir tort. Pour ma collègue c'est pareil Le service force la maman et le service l'utilise pour arriver à ses fins et montré au juge que la maman est bien  et c'est ca qui m'ecoeure les
enfants sont utilisé pour arrivé à ses fins   en faisant croire que tout va bien et cela n'est pas vrai et toujours cet argument qui commence à m'énerver c'est pour l'interet de
l'enfant. Je dis non Le service s'exprime mieux que nous a plus de poids mais il détruisent les enfants et l'assistante familiale n'a cas s'ecraser car sans cela on n'a plus de travail. J'ai été
convoqué au SAF c'est horrible vous sorté de là vous êtes une merde une incapable vous ne savez rien


Je ne sais pas si cela sert à quelque chose de le dire mais cela me fait du bien car on ne peut plus rien dire maintenant car on risque gros . Si sait cela l'évolution que propose le Directeur
général dans sa lettre il faudré qu'il écoute un peu plus ce que dise les assistantes familiales et pas croire les autres mais on a l'habitude il donnera raison aux  chefs car eux ils
savent et nous non


 

modérateur 01/08/2013 14:11



"J'ai été convoqué au SAF c'est horrible vous sorté de là vous êtes une merde une incapable vous ne savez rien" - quel constat ! la démocratie participative c'est aussi, quand on détient un
mandat électif - un mandat des électeurs - de savoir travailler avec les gens du terrain, les salariés. Eux seuls connaissent la vérité - la trivialité - du réel.