Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog révolu CGT-révolue du Département du Nord

Besancenot tacle Valls

9 Septembre 2012 , Rédigé par TriNiTy

Olivier Besancenot - tout comme nous -  porte un regard acerbe sur l’action de Manuel Valls au ministère de l’Intérieur, qu’il n’hésite pas à comparer à celle de Nicolas Sarkozy. "Ça n’a pas l’air trop de le déranger, la politique de Sarkozy. A part les mots et la communication, qu’est-ce qui a changé ?", s’est interrogé le leader anticapitaliste sur Europe 1. "On a eu quatre temps avec Valls. Le premier, c’est de dire que l’immigration restera dans le périmètre du ministère de l’Intérieur. C’est donner raison à la droite. Deuxièmement, il n’y aura pas plus de 30.000 régularisations par an, c’est-à-dire pas plus que les gouvernements précédents. Pire, il ya ce qui s’est passé pour les Roms", a-t-il énuméré.

"Et il y a un dernier, truc, qui est passé inaperçu cet été, ce qui prouve que Hollande sait communiquer", a poursuivi Olivier Besancenot. "Il nous avait dit qu’il n’y aurait plus d’enfants dans les centre de rétention, et la circulaire d’application qui tombe n’a rien à voir : les familles pour bénéficier du dispositif, doivent accepter leur expulsion. Comme le dit le RESF, c’est la valise ou le centre de rétention", a-t-il dénoncé.

 

NB : La rétention des familles est interdite : sauf pour les familles « dont les garanties de représentation sont faibles et dont le comportement d’ensemble révèle une volonté manifeste de fraude et de refus de leurs obligations… vigilance toute particulière ou assignation dans un autre lieu permettant une surveillance facilitée pour les services de police ou de gendarmerie ». C’est beau comme du Guéant et ça ouvre la porte à toutes les interprétations arbitraires !

sauf aussi, « en cas de fuite d’un ou de plusieurs membres de la famille ou de refus d’embarquement »… Au gnouf, tout le monde, papa, maman et les petits enfants, dans les mêmes lieux, avec les mêmes équipements (source RESF 49)

 

La rétention y compris celle des enfants est toujours permise à Mayotte où un bébé vient de mourir.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

caroline 16/09/2012 18:33


Je ne sais pas pourquoi beaucoup croyait que la gauche était de gauche. Valls nous fait valser, HOLLANDE nous endort par sa communication démagogique et personne ne bougera ;  Ce
gouvernement sait bien que les gens ont peur et qu'ils n'oseront pas faire la révolution. Il en profite et va continuer de faire payer les petits gens et ceux qui sont riches n'ont rien à
craindre car ce gouvernement les protège comme l'ancien.  

Le Peinard 23/09/2012 10:11



Il y aurait bien des façons de révolutionner le système sans passer par une phase de chaos et de violence révolutionnaires : grève du zèle, obstruction, boycott, vote blanc massif, résistance
passive, réseaux sociaux (plutôt communication en réseaux) , jeter les TV, éteindre les medias et penser par soi-même, c'est un système marchand et financier, si on s'attaque au coeur du système
: production, consommation, échanges quitte à vivre chichement pendant un certain temps, à développer des systèmes parallèles de solidarité (comme les SEL par exemple), ce sont eux qui en
viendront à la violence : réquisition, travail obligatoire, camps de travail, etc...et toute la vérité sur ce système sera éclatante.



AURELIEN 14/09/2012 18:37


Vous n'avez rien compris sur la politique de HOLLANDE . C'est la même que celle de SARKOSY mais elle  n'est pas basée sur les mêmes  valeurs! Celles de HOLLANDE et de son
gouvernement justifient les mesures prises !


Cherchez  la différence . Que celui ou celle qui peuvent me renseigner et m'expliquer je ne demande qu'à comprendre.

Le Peinard 23/09/2012 10:06



Ce n'est pas la même que Sarkozy mais ça conduira aux mêmes résultats. Le Ps n'est pas l'UMP et leurs valeurs ne sont pas les mêmes mais....l'adhésion du PS au système capitaliste accepté comme
seul possible, ses mesurettes sociales et sa "bonne volonté"  et sa charité de Parti de notables et de petits bourgeois en feront toujours un parti de traîtres à la cause des multitudes et
de collabos du Capital. Ils mangent dans la même gamelle, les miettes certes, mais ils y tiennent.