Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog révolu CGT-révolue du Département du Nord

Consternation : Aurore Martin extradée ! la droite l'a rêvé, Valls l'a fait.

2 Novembre 2012 , Rédigé par Neo Publié dans #D'où qui pue donc tant

 

Arrêtée dans le cadre d'un mandat d'arrêt européen émis par un magistrat espagnol pour "faits de participation à une organisation territoriste et terrorisme", Aurore Martin, militante indépendantiste basque, âgée de 33 ans,  risque 12 ans de prison pour avoir participé à des réunions publiques du parti Batasua autorisé en France mais interdit en Espagne. Pour ceux qui n'ont pas suivi, vous lisez bien, elle est accusée d'avoir participé à des réunions publiques...

 

"Cette situation est ubuesque, incompréhensible en plein processus de paix", a déclaré Kotte Ecenarro (PS), vice-président du conseil général des Pyrénées-Atlantiques, évoquant le renoncement à la lutte armée par l'ETA depuis un an. "Ça tourne à la provocation de la part des gouvernements français et espagnol", a-t-il ajouté sur cette interpellation qui fait droit à une demande remontant au 13 octobre 2010 pour "faits de participation à une organisation terroriste, et terrorisme", en l'occurrence avoir participé en Espagne à des réunions publiques comme membre de Batasuna.

Le député européen et écologiste José Bové, s'est dit opposé "à l'application du mandat d'arrêt européen, danger pour le processus de paix". De son côté, le sénateur MoDem Jean-Jacques Lasserre s'est dit "choqué de voir de quelle façon ce gouvernement utilise des méthodes extrêmement brutales pour traiter des problèmes délicats".

 

L'association humanitaire pour les réfugiés basques Anai Artea est allée jusqu'à qualifier d'"acte minable" et de "provocation" le fait de livrer Aurore Martin à Madrid de la part d'un "ministre de l'intérieur qui ne sait plus s'il roule pour Paris ou Madrid".

La députée PS des Pyrénées-Atlantiques Colette Capdevielle a pour sa part tenu à souligner que "le délit qui est reproché n'existe pas dans le droit pénal français", et que le mandat a été appliqué alors que "des choses importantes se sont passées", évoquant aussi "le processus de paix".

 "Nous exigeons la libération d'Aurore Martin", a enfin déclaré Xabi Larralde, porte-parole de Batasuna, y voyant "la main de Valls" et estimant qu'il s'agissait d'une mesure à la fois "irresponsable" et "inacceptable".

L'arrestation d'Aurore Martin constitue une première judiciaire. Car jamais un citoyen français sous le coup d'un MAE n'avait été livré aux autorités espagnoles pour des faits de participation à une organisation terroriste et terrorisme.

Cette arrestation livre toute son indignité quand on sait qu'Amnesty International dénonce régulièrement l'usage de la torture contre les prisonniers politiques dans une Espagne certes européannisée mais pas totalement défranquisée (la France a aussi ses nostalgiques d'un régime fort).

Non seulement Valls bessonne* et c'est pour cela qu'il a été choisi par le Gouvernement mais en plus, il s'essaie à hortefeuser et  à guéantiser*.

A chasser à droite toute, le Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls va perdre son électorat de gauche. Ce ne sera pas la première fois mais les élus locaux vont faire la gueule.


 

*bessonner = lâcher, trahir, en rajouter dans l'infâmie

* hortefeuser, guéantiser = mettre en oeuvre des politiques autoritaires et sécuritaires ; gratter là où ça pue. 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tourtaux 03/11/2012 17:27


Tout à fait et ma question concernant notre confédération n'était pas anodine.

modérateur 03/11/2012 20:05







Tourtaux 03/11/2012 15:21


Nous ne voterons plus jamais socialiste mais des millions d'autres le feront à notre place toujours et encore. A cette heure-ci, je suis bien éveillé mais une fois qu'arrive une certaine heure le
soir, c'est le coup de barre avec des yeux qui clignotent et je suis obligé de reporter plein de boulot au lendemain. Je m'efforce de résorber mon retard mais la moindre erreur fait tilt chez
certains lecteurs.


Pour Aurore, seule l'UD CGT 64, qui est celle de sa région, a fermement condamnée et exigée son retour en France.


Qu'attend notre confédération CGT pour se déclarer solidaire, condamner cet acte honteux et exiger la libération et le retour d'Aurore parmi les siens?

modérateur 03/11/2012 17:03



Elle laisse ses Fédés et ses UD faire le boulot à sa place ; y toucher sans y toucher ; être partie prenante sans avoir pris clairement position



Tourtaux 03/11/2012 00:34


Ce n'est jamais par hasard que j'emploies certains mots. Tu as du le remarquer, je le faisais déjà du temps de l'Agité qui était à sa place qu'est la droite mais avec ce nouvel élu par défaut, je
parle très souvent de gouvernance car, comme tu le dis si bien et à juste raison, il y a bel et bien assujettissent de la mouvance socialiste aux puissances d'argent. Cet olibrius va nous plonger
dans les pires tourmentes. C'est maintenant que les choses sérieuses vont commencer pour nous avec ces gens-là. Les politiques et syndicalistes d'appareils qui ont incité les gens à voter socialo
pour virer l'Agité, ont commis une faute LOURDE, comme on dit en prud'homie, dont on est pas prêts de se relever. Avec Hollande, la répression des luttes ouvrières ou comme celle qui se déroule
en ce moment avec le nouveau Larzac que Hollande est en train de créer, la répression va être constante et de plus en plus brutale. C'est le signe des faibles que d'employer la force au lieu de
chercher à solutionner les problèmes. Lorsqu'un copain basque m'a prévenu hier pour Aurore, j'étais en rage de penser à toutes ses luttes que l'on mène pour tenter d'éviter ce qui vient d'arriver
à Aurore ou à d'autres et de voir comment un sinistre Valls a plus coincer Aurore de la sorte.Hier, était arrêtée Aurore mais demais et après, pas d'illusions à se faire, ce sera notre tour et
puis, la délation va oeuvrer à vendre les militants. Je ne change rien à ma façon de militer si ce n'est que mes convictions sortiront renforcées des épreuves qui vont nous être imposées par les
sociaux-traîtres.


 

modérateur 03/11/2012 13:44



la gouvernance, c'est l'Europe libérale, la gouvernance, c'est quand les professionnels de la politique deviennent des gestionnaires des crises capitalistes sans projet politique d'envergure et
en appliquant les recettes technocratiques de leur cabinet. Pour Aurore Martin, il n'y a pas grand'chose à ajouter aux faits, c'est une première judiciaire, ce gouvernement a extradé un
ressortissant français dans un pays étranger pour un délit inexistant en France (appartenir à un Parti non interdit et assister à ses réunions publiques). Est-ce qu'il faut vraiment broder
pendant des heures ? seront convaincus de l'infâmie de la décision ceux qui ont des convictions sincères et les autres détourneront le regard, un peu gênés peut-être mais pas scandalisés. Ca nous
permet de faire le tri parmi les gens avec lesquels on doit fonctionner. Les socialistes sont des bourgeois qui défendent le système qui leur permet d'occuper certains postes, certaines places,
ils ne voient pas l'intérêt de le combattre ; les socialistes français ont abandonné l'Internationale  dans leurs meetings, c'est symbolique, et se sont clairement positionnés comme
favorables à un système économique capitaliste légèrement réformé. A bon entendeur et c'est pour cela que nous ne voterons jamais socialiste.



Tourtaux 02/11/2012 18:50


Mon commentaire vient de s'évaporer. Je disais que la France se fascisait de plus en plus et que personne n'est à l'abri d'une arrestation douteuse et injustifiée comme celle dont est victime
Aurore. Le gouvernement socialiste a livré Aurore aux successeurs du dictateur Franco. Rien ne différencie cette gouvernance de celle de la droite qui l'a précédée, tous deux sont membre de
l'UMPS.


Je suis plus que jamais solidaire d'Aurore pour laquelle il va falloir mener un combat acharné et sans failles pour sa libération.

modérateur 02/11/2012 23:19



Tu écris "gouvernance" et à juste titre puisqu'en effet les gouvernements ne font plus de politique (puisqu'ils ont bradé notre souveraineté à des pouvoirs supranationaux non-élus) mais mettent
en place une gouvernance, c'est à dire l'antithèse de la pensée politique, la gouvernance n'a qu'un seul objectif :  faire en sorte que  les assujettis oeuvrent eux-mêmes à leur
assujettissement