Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog révolu CGT-révolue du Département du Nord

En direct du CTP : PSC un dossier opaque !

12 Décembre 2013 , Rédigé par cgt Publié dans #management social-liberal

Protection sociale complémentaire :

encore et toujours des zones d’ombre 

 

 

A plusieurs reprises, la CGT a demandé des compléments d’information auprès de l’employeur afin de vérifier que l’intérêt des agents – seuls concernés par l’adhésion aux contrats de prévoyance et /ou de complémentaire santé – avait bien été l’unique préoccupation de la collectivité dans le choix des prestataires.

 

Nous avons demandé l’inscription de ce point à l’ordre du jour du CTP du 12 décembre 2013 afin de mettre à plat nos différends avec l’administration. Peine perdue.

 

A ce jour, la réponse adressée à la seule CGT par Madame Marie Fabre ne nous convainc toujours pas et il nous manque :

 

-          les conditions générales et particulières des contrats (et il est inutile de répondre aux agents lorsqu’ils les demandent qu’elles ont été données aux syndicats, c’est faux !)

-          les offres anonymisées de tous les candidats ainsi que le rapport d’analyse complet du cabinet UNAP.

-          Ces documents devraient nous parvenir si la DGQSP y consent…ce n’est pas son rôle. C’est le deuxième abus de pouvoir depuis le mois d’août de cette DG.

-          la composition de la commission ad’hoc qui a choisi les prestataires et donc nos contrats et nos garanties. Cette commission n’était pas prévue au décret, nous n’avons pas de raisons de lui faire confiance alors qu’il s’agit de nos contrats.

 

Nous exigeons d’être associés au comité de pilotage.

 

Nous ne disposons toujours pas de garanties suffisantes pour prendre position vis-à-vis des collègues sur l’intérêt ou non d’adhérer à ces contrats.

 

Nous soulignons une nième fois, la communication institutionnelle qui devait informer les agents de l’existence du dispositif sans faire la retape pour autant pour les prestataires « Collecteam et Humanis »  et donc contre les contrats déjà souscrits chez des concurrents.

 

Adapter des garanties après la mise en concurrence et le choix des prestataires ne nous paraît pas relever d’une grande orthodoxie en matière de contrats publics.

 

 

CTP du 12 décembre 2013

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article