Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog révolu CGT-révolue du Département du Nord

Le suicide dû au travail est un accident du travail !

14 Juillet 2010 , Rédigé par Miette Publié dans #cgt59

Mardi 13 juillet, le directeur général de France Télécom, Stéphane Richard, a décidé de reconnaître le suicide d'un salarié comme accident du travail malgré des avis défavorables de l'Inspection générale des affaires sociales (IGAS) et d'une commission interne. Pour rappel, depuis 2008, près de 70 travailleurs se sont suicidés chez France Télécom. 

L'ensemble des syndicats représentés à France Télécom ont salué cette reconnaissance, même s'ils réclament toujours des changements concrets dans le groupe afin de "remettre l'humain au coeur" de l'entreprise, comme le DG l'a proclamé le 5 juillet"

source :

http://jacques.tourtaux.over-blog.com.over-blog.com/article-france-telecom-le-suicide-d-un-salarie-reconnu-comme-accident-de-travail-53902867.html

 

Conseil Général du Nord :


2007 - suicide d'un agent de la DSPAPH par défenestration

pas de CHS exceptionnel

une enquête interne menée par l'IGS - seuls des extraits du rapport de l'IGS seront lus au élus CHS près d'un an après le suicide. La Cgt doute toujours de l'existence de ce rapport.

2009 - Suicide à son domicile d'une salariée affectée à la DGAS.  Tous les syndicats savent que cette collègue était harcelée et avait muté pour y échapper. Sa mutation allongeait considérablement son temps de trajet.

Pas de CHS exceptionnel, pas d'enquête. Le Président du CHS, Bernard Haesebroeck invoque dans un premier temps le caractère trop sensible car trop récent de l'affaire et le manque d'informations objectives. Près d'un an plus tard, le même Président du CHS, estime que l'affaire est trop vieille pour qu'une enquête soit encore pertinente...

2009 - suicide à l'extérieur d'un agent de la DAI - silence radio alors que les collègues de cet agent contactent les syndicats pour leur faire part de la détresse au travail de leur collègue.

2010 - tentative de suicide d'un agent travaillant dans les collèges (TOS). L'agent porte plainte contre sa hiérarchie fonctionnelle.

Pas de CHS exceptionnel, déni du droit de retrait de l'agent, non respect des procédures, tentatives pour placer l'agent en longue maladie, intimidation. La résistance du collègue soutenu par la Cgt a fait reculer l'autorité territoriale qui a senti que ça devenait dangereux...

Une enquête interne est en cours, nous attendons avec impatience ses conclusions.

 

Ce n'est ni pire ni mieux  que  dans les administrations de l'Etat ou dans les autres collectivités : non-respect des textes, déni, frilosité, évitement, incapacité à assumer ses responsabilités, refus de mettre en accusation la hiérarchie concernée. La Territoriale se prétend moderne mais fonctionne encore comme la grande Muette. Par ailleurs  le Conseil Général du Nord se vante largement  de ses nouvelles méthodes de management  ! Il faudrait voir à donner l'exemple dans sa propre maison surtout quand on préside le CSFPT.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Tourtaux 16/07/2010 08:05



Excellente analyse de TriNiTy que je partage totalement



Tourtaux 15/07/2010 22:03



Je ne suis qu'un humble retraité des chemins de fer dits français mais ce qui me frappe, c'est que les rares commentaires se rencontrent lors des périodes dramatiques comme celle-ci où il y a
mort d'hommes et de femmes, notamment par suicides.


Faut-il attendre que des travailleurs perdent la vie au travail pour que les autres salariés réagissent ?


Je trouve scandaleux que depuis des années patronat et syndicats discutaillent sur la pénibilité au travail sans avoir jamais été capables de trouver une solution favorable aux salariés.


Cette désastreuse situation démontre la faiblesse des directions syndicales qui, à l'exception des camarades de la base qui se dévouent sans compter, ont plus qu'écorné leur crédibilité.



TriNiTy 15/07/2010 22:28



la pénibilité c'est délicat n'est-ce pas ? c'est une question de proportion - comment presser le type et exploiter ses capacités et ses savoir-faire le plus possible tout en le jetant à temps
pour ne pas être emmerdé par un salarié trop usé et malade ? Et puis discuter de la pénibilité, c'est aussi reconnaître que pour de nombreux salariés, le travail n'est pas synonyme
d'épanouissement mais bel et bien une activité obligée qui use le corps et l'âme. Il ne faut surtout pas mettre en évidence ce que le travail peut avoir de sale et de destructeur. Nous vivons
désormais à Euro Disney Land et Cyril sait ce que cela représente comme cadavres dans le placard, mensonges et hypocrisie.



CHARLES 15/07/2010 20:00



La vie d'un agent vaut-elle mieux que celle d'un Présidenr?


Un agent n'a pas d'importance, un président oui


Un agent est anonyme, un président non


un agent est petit, un président non


Un agent au département ne prend pas la porte, il prend la fenètre, il plane!


Et quand cet agent tire sa révérence, le président tire un trait dessus ,  point final ! 



VICTOIRE 15/07/2010 17:56



"mieux que lui tu meurs" tel est le commentaire que je pourrais faire à la lecture de cet article. Ou c'est trop tôt ou c'est trop tard pour parler dela souffrance au travail!


A quoi servent donc toutes ces formations au management?


Un bon manager serait-il celui qui arrive à détruire cet agent un peu récalcitrant?


Un bon manager serait-il celui qui détruit celui qui ne veut pas adhérer à cette culture  commune départementale  : obeis et tais toi?


Monsieur HAESEBROECK peut aller se rhabiller quand il dénonce les dérives de la droite car lui même les pratique au vu de cet article.


 C''est tout simplement scandaleux , ignoble. Comment peut-on encore le croire?


 


 



modérateur 15/07/2010 18:08



Victoire, l'indignation vous fait bégayer :-))



VICTOIRE 15/07/2010 17:43



"Mieux que lui tu meurs" tel est ce qui ressort de cet article. Ou il est trop tôt ou il est trop tard pour parler de la souffrance au travail.


On peut se demander à quoi servent toutes ces formations en management?


Un bon manager serait-il celui qui arrive à détruire un agent un peu récalcitrant, à détruire un agent qui n'adhère pas forçément à cette culture que l'administration voudrait commune "obeit et
tais toi?


L'organisation ou plutôt la désorganisation au département met a mal nombre d'agents. Le droit de retrait est contesté même devant les évidences.


Monsieur HAESEBROECK  peut aller se faire réhabiller quand il dénonce les dérives de la droite car lui même les pratique semble t-il à la lecture de cet article


C'est tout simplement scandaleux et montre le manque d'humanité de tous ces personnages qui veiulent donner des leçons d'équité, de solidarité, de partage.  "Mon c... "comme dirait l'autre!


 



modérateur 15/07/2010 18:07



Ils ont la trouille, c'est pas propre, c'est pas correct d'insister , à les en croire les militants de la cgt59 qui refusent d'oublier les collègues suicidés et demandent des explications sont
des charognards. C'est tout le contraire bien évidemment, c'est du respect pour les collègues qui ont souffert jusqu'à se supprimer.