Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog révolu CGT-révolue du Département du Nord

Méthode Sarkozy, méthode Lepen, l'endroit et l'envers de la même infâmie

7 Avril 2011 , Rédigé par Neo Publié dans #boum bada boum bada boum bam bam

Sarkozy, le preux, le vertueux, relance l'anathème sur les chômeurs et demandeurs d'emploi. Ce sont ses copains qui les ont mis au chômage tout en empochant les aides et en ne versant pas les cotisations patronales, mais il s'en fout. Ce qui compte c'est pointer une fois de plus les victimes de la guerre économique comme responsables et coupables. Ces salauds de pauvres qui profitent de la solidarité nationale. Il sait de quoi il parle Sarkozy, lui qui avec ses potes y puise largement.

 

Sarkozy ou Lepen, ce sont les mêmes pratiques, les mêmes méthodes : casser les solidarités ouvrières, briser les liens entre citoyens,  propager l'envie, la jalousie, la haine et engranger par derrière les gains de productivité, les cotisations patronales, les subventions et  les cadeaux fiscaux. Ah les infâmes ! Le pire, c'est que ça fonctionne et une conversation en ville, chez les commerçants ou dans les transports en commun, tourne vite en débondage d'inconscients nauséabonds. Voilà de quoi alimenter les passions tristes ordinaires : la chasse au chômeur-qui-ne-veut-pas-prendre-n'importe-quel-boulot-déqualifié-mal-payé-loindechezlui-avecdeshorairesàlacon-et-quiprofite,quiprofite le dégueulasse - delasolidariténationale- deceuxquitravaillentduretselèvent-tôt.

 

" le 19 mars à l'Elysée

Nicolas Sarkozy s’est prononcé jeudi dans le Puy-de-Dôme pour un renforcement, à la faveur de la sortie de la crise, des contrôles exercés sur les chômeurs, estimant qu’il s’agissait d’un élément de «justice sociale envers les salariés et les ouvriers qui travaillent dur».

«Puisque nous commençons à sortir de la crise, il va falloir faire des contrôles, je suis désolé de le dire mais je le pense, plus précis et plus exigeants pour les chômeurs qui bénéficient d’allocations et qui refuseraient des offres d’emploi disponibles», a lancé M. Sarkozy lors d’une table ronde sur l’avenir de l’industrie à Issoire.

«Etre au chômage est un drame. L’immense majorité des chômeurs subit le chômage. Il est normal de les accompagner, de les soutenir. Mais si on est au chômage, on a le devoir soit d’accepter une demande d’emploi raisonnable proposée, soit d’accepter un cursus de formation professionnelle pour recycler vos compétences et pouvoir prendre une offre d’emploi», a-t-il ajouté.

«On avait 500.000 chômeurs de plus, c’était pas le moment de renforcer les contrôles parce que dans l’ambiance de crise, il fallait soutenir les gens qui étaient licenciés économiques et qui n’y étaient pour rien», a également estimé le chef de l’Etat.

«Maintenant qu’on sort de la crise, c’est un problème de justice, de justice sociale envers les salariés et les ouvriers qui travaillent dur que de s’assurer que celui qui est au chômage et qui a des allocations grâce à la solidarité nationale fera tous ses efforts pour accepter une offre d’emploi, pour accepter une formation pour s’en sortir», a-t-il insisté.

«Ne pas contrôler, ne pas exiger des résultats de ce point de vue, me semble-t-il, est injuste», a conclu le président."

 

La haine face à tant d'infâmie, il faut l'avoir, mais ne pas se tromper de cibles

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Tourtaux 17/04/2011 22:07



Moderateur, je prend ton commentaire pour le rajouter à celui de Michel Peyret sur mon blog où il prend clairement position pour l'abstention aux élections. Ne rate pas son comentaire, il est le
reflet de ce que pensent la majoriter vdes électeurs.



modérateur 18/04/2011 22:11



bien, je passerai



un chômeur 14/04/2011 11:23



C'est ignoble ce contrôle quand  on sait que les gens au chômage ne l'ont pas choisi et en plus qu'on leur impose des réclassemants qui sont souvent  des déclassements avec des pertes
de salaires conséquentes cela fait gerber!


Voter oui mais pour qui maintenant? On a du mal à se repérer dans tous les discours de tous ces politiques dont il faut avouer qu'ils ne sont plus tout à fait crédibles quand on regarde leurs
pratiques.



modérateur 15/04/2011 21:56



on ne vote plus, on prend le pouvoir et on le partage entre tous, que ceux qui parlent pour les autres ne soient que mandatés et révocables pas élus et surtout pas professionnels de la politique.



Tourtaux 09/04/2011 21:48



Face à tant de haine et de mépris


PEUPLE DE FRANCE REVOLTE-TOI!



modérateur 10/04/2011 14:23



il pourrait déjà commence à voter intelligemment, c'est à dire, pas FN, pour se venger c'est pas très malin



CGT CG 19 08/04/2011 07:44



Pendant le même temps,TOTAL avoisine les 10 milliards € de bénéfice, et par un truchement de niches fiscales, arrive à payer
0,00 € d'impôts sur les sociétés !!!


Ah ! Les infâmes.


Je reprends pour le blog de la CGT CG 19



modérateur 08/04/2011 12:49



que les patrons exploitent, que les actionnaires touchent leur pactole sans bouger, que l'Etat entretienne tout ce petit monde, c'est la règle des démocraties occidentales qui sont des
oligarchies libérales. Mais cette méthode qui consiste à monter les gens les uns contre les autres, comme en laboratoire en pourrissant les conditions d'existence, ça revient à se faire battre
des rats en cage. Les électeurs sarkozystes et lepénistes sont des rats de laboratoire.