Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog révolu CGT-révolue du Département du Nord

Services lillois du Département : l'externalisation pointée du doigt

4 Avril 2012 , Rédigé par Hérisson Publié dans #Luttes

Hier nous avons tenu une conf de presse au sujet des licenciés de télé alarme et S2N, un journaliste est venu : trouvez son article ci dessous. (Merci aux camarades de la Mairie de Lille de leur présence)

Précisons tout de suite les propos tenus par le Conseil Général : AUCUN licenciés de S2N n'a retrouvé de boulot, la  Vice présidence aux RH les a menées en bateau depuis Aout 2011 en leur faisant miroiter des emplois au sein du CG59. Nous n'avons jamais eu de proposition sérieuse !

Quant aux téléalarmes, le CG59 se dégage de toute responsabilité aujourd'hui alors que lorsqu'avec les salariés de ce qui était alors l'association téléalarme du Nord les CGT du conseil général et de l'UL d'Armentières avaient reçu la double promesse d'un engagement du CG dans le suivi de la Téléalarme (pour mémoire, alors que nous reclamions la création d'un service Téléalarme 100% cg59, le choix politique fut la DSP) et l'engagement de la part des Vices présidents Haesebroeck et Mannier, qu'en cas de problèmes les travailleurs seraient repris par le CG59.

La CGT comme les salariés ont de la mémoire en plus d’être tenaces : les engagements d'hier, c'est aujourd'hui qu'on les respecte !
On ne nous fera pas croire qu'il est difficile de trouver 10 postes d'agent de catégorie C au CG59 (ou dans une autre collectivité soeur) quand on compte autant de poste vacant !

Le président du conseil général du Nord serait-il un nouveau Ponce Pilate ?

 


Services lillois du Département : l'externalisation pointée du doigt

mercredi 04.04.2012, 12:24  - La Voix du Nord


http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Metropole_Lilloise/actualite/Secteur_Metropole_Lilloise/2012/04/04/article_services-lillois-du-departement-l-extern.shtml


 Hier après-midi, devant les locaux du conseil général.
Hier après-midi, devant les locaux du conseil général.

|  GROGNE |

Ce ne sont pas des administrations, mais la CGT trouve ces deux exemples ...

 

emblématiques. Télé Alarme et S2N sont deux entités lilloises dont les salariés, essentiellement métropolitains, connaissent bien le conseil général du Nord. La première assure la veille téléphonique de personnes âgées vulnérables. L'autre a fourni du personnel de propreté au Département. Association subventionnée, Télé Alarme a finalement vu son activité transférée à un groupe privé. « Le conseil général s'était engagé à reprendre les salariés en cas de souci, pointe Francis Pailleux, pour la CGT.

 

Et des problèmes, il y en a. Nous appuyons deux cas de personnes licenciées pour des fautes que nous contestons. » Chez Télé Alarme, dix emplois sont concernés. Pour S2N, entre appel d'offres et nécessité de compter un minimum de salariés handicapés, une dizaine de dames de service estiment avoir été licenciées, encore une fois pour faute, au profit de personnes handicapées. Pour la CGT, en pleine campagne électorale, ces affaires symbolisent la lutte pour la préservation du service public. « Qui plus est dans une collectivité tenue par le Parti socialiste, appuie Francis Pailleux. On ne lâchera pas. » Au conseil général, on répond que la téléalarme n'a jamais été gérée par le Département et a toujours fait l'objet d'une externalisation. Le litige sur les deux licenciements « ne concerne donc que les deux personnes et l'actuelle société ». Concernant S2N, le contrat est « arrivé à son terme normal ». Le choix a alors été fait d'employer des personnes handicapées à travers une autre entité. « S2N a été informée à temps », précise-t-on au conseil général. Tout en ajoutant : « Le Département a cependant fait des propositions aux onze salariés concernés. Neuf ont retrouvé un emploi. » Il n'y a donc aucune autre action à attendre de la collectivité territoriale. • L. B.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article