Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog révolu CGT-révolue du Département du Nord

Téléalarme : Mondial Assistance licencie pour 5 euros, le Conseil Général du Nord regarde ailleurs.

13 Avril 2012 , Rédigé par Le Peinard Publié dans #anti-langue-de-bois

Ah, la Téléalarme du Département du Nord, beau dossier ! Porteur des valeurs Nordistes : un fondateur exemplaire, des  élus communistes actifs, des salariés associatifs enthousiastes. Tout était réuni : le  souci des aînés,  la Solidarité, un service à l'usager top niveau, etc. Un dossier modèle jusqu'au jour où, pour économiser quelques centimes d'euros par mois à l'usager - et ça, ça reste à prouver sur la durée -   la DSP de la Téléalarme est passée aux mains  d'un prestateur férocément privé.

 

Car dans la vraie vie, la délégation de Service public à un prédateur prestataire privé Mondial-Assistance s'est révélée dernièrement particulièrement douloureuse pour deux salariés.

 

Mondial-Assistance ne s'est pas gêné, sur des missions déléguées de service public, pour licencier sous un faux prétexte deux des ex-salariés de la Téléalarme du temps d'avant. Employés sous statut public ou assimilés, l'accusation n'aurait même pas donné lieu à une procédure disciplinaire. Cinq euros de pourboire qu'on vous oblige à prendre et que vous rendez ensuite à la famille ? On va éviter de commenter sur l'argent qui va et qui vient sinon il va y avoir échange de papier bleu. L'affaire se réglera donc aux prud'hommes puisque notre employeur affirme ne pas avoir d'influence sur la gestion RH de son prestataire.

 

Que les patrons licencient arbitrairement les salariés qui les dérangent, c'est du tout venant.  Mais que dire de notre employeur, le Conseil Général du Nord, qui cause, qui cause,  tellement qu'il en oublie ce qu'il a promis ?

 

Eh bien nous disons que c'est un MENTEUR, quand par la voix du Directeur de Cabinet de Patrick Kanner, il déclare à la presse :

 

« Tout lien juridique a été rompu avec le Département (...). Ce que nous leur avions dit est que si des salariés de l'ancienne association n'avaient pas souhaité rejoindre le délégataire, nous leur aurions trouvé une solution. »

 

Cf l'article de la Voix du Nord

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Maguy 20/04/2012 08:52


Je suis d'accord avec le retraité même si le terme camp parait trop fort. Mais les maisons de retraite et j'allais voir des personnes agées c'est pas terrible. Manque de personnel, peu d'activité
compensée par des médicaments ... c'est triste à en mourir... Il vaut mieux rester chez soi. Mais sans télé alarme si la personne est dépendante ou gravement malade c'est risqué. Encore faut-il
avoir les moyens de se la payer et là effectivement si c'est le privé qui s'empare de ce marché et que le public ne veut plus jouer son rôle social car les vieux cela coute trop cher où est la
dignité et le respect pour toute une population qui a travaillé toute sa vie et souvent pour des retraites minables d'où l'impoossibilité de ce payer ce petit confort qu'est la télé alarme!

un retraité CGT 16/04/2012 14:53


Dans cette affaire de téléalarme il y a plusieurs problèmes qui se posent: les vieux surtout les plus pauvres  on en veut plus,  ils commencent à coûter trop cher aux
collectivités, c'est comme les handicapés!  Mais chut il ne faut pas le dire , cela ne se dit pas surtout par une  collectivité dite de  gauche !  On met alors
des systèmes en place  en passant par le privé qui ne se prive pas  mais  auquels ces pauvres vieux  ne peuvent accéder. "Ils créveront" sans asssistance !
 Q'importe puisqu'ils sont considérés comme inutiles sinon ils seraient aidés!    A se demander si pour ces vieux,  les collectivités inconsciemment ne voudraient pas
restaurer des camps... La gauche qui va passer prochainement aux commandes de l'état et clame haut et fort son attachement au service public ne fait que mentir et duper les gens . Promesses non
tenues c'est leur programme! Ensuite concernant les agents on voit bien que nous sommes là aussi dans une politique de restriction et tout est bon pour dire et jusfifier qu'un
agent est mauvais pour le foutre en l'air! Alors les 60 000 fonctionnaires qui vont arriver , ils vont être embauchés par qui alors que les collectivités locales les suppriment ?


Avenir, avenir ! telle est la question!

TriNiTy 16/04/2012 21:08



pour les camps, suis pas d'accord.



Mallet Micheline 13/04/2012 19:27


Avez vous lu le blog de Mr Kanner quel culot! C'est édifiant. Quel personnage !


Aucun scrupule, il ne sait pas ce que pense  de lui le petit personnel .


Mme Mallet, maman de Xavier 

modérateur 13/04/2012 22:10



Non, je ne l'ai pas lu. Je comprends votre colère Micheline mais cependant je me permets de rendre à chacun ce qui lui revient, Monsieur Kanner n'est pour rien dans la situation faite à Xavier.
Maintenant, il est vrai que nous aimerions qu'il réhabilite Xavier en lui redonnant du travail.



Tourtaux 13/04/2012 18:02


Cet article est publié sur mon blog avec un titre bizarroïde!

modérateur 13/04/2012 22:07



j'y suis allé merci Jacques



xm 13/04/2012 15:55


Le Département révoque bien ses propres agents sur la base d'histoires loufoques notamment de tracts satiriques (qui selon la jurisprudence en vigueur devrait donner lieu qu'à une suspension d'un
ou quelques mois).


Alors là, un salarié d'un prestataire devenu extérieur, les élus s'en fichent d'autant plus.

modérateur 13/04/2012 22:13



et ils  ont tort car ils ne comprennent pas que la colère se cristallise sur des dossiers comme celui-ci. Ce sont deux techniciens qui ont été licenciés, il y a possibilité de les employer.
Si notre collectivité ne respecte pas ses engagements et ne se sent pas tenue avec les salariés dont elle aurait dû assurer la protection, ça fait mauvais genre.