Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog révolu CGT-révolue du Département du Nord

commissions paritaires cg 59

Conseil Général du Nord : du rôle des brodequins dans l'action militante

15 Décembre 2010 , Rédigé par Morpheus Publié dans #commissions paritaires CG 59

080509114122161622047950.gif

 

Scandale chez les "cyber-bécassines" et les "gédéons turbo-diesel"* du Conseil Général du Nord. Un syndicaliste - une syndicaliste en fait, ça aggrave le cas, sexisme ordinaire oblige - lors d'un charivari destiné à éviter le vote d'une prime supplémentaire pour les chefs,  a tapé avec son brodequin sur la table de réunion. Même Bernard Derosier qui a  pourtant dû en son temps, connaître le folklore militant, s'empare de  "l'événement" pour justifier l'injustifiable : le recours aux forces de l'ordre contre les syndicalistes de sa collectivité. A s'entourer de technocrates et de carriéristes, le Président du Conseil Général oublie toutes les fois où il a fait de l'obstruction à l' Assemblée Nationale. Les députés aussi tapent le bordel.

Lesdits conseillers, avec leur culture générale de QCM (questionnaire à choix multiple)  ont immédiatement rapproché l'événement de l'hapax historique :  "Krouchtchev à l'ONU".  Ce faisant, ils ont signalé leur ignorance concernant la présence à l'ONU, en 1960,  du Premier Secrétaire Général du Parti Communiste d'URSS.  La chaussure de Krouchtchev ça pourrait bien être de la propagande occidentale. Même l'INA ne dispose plus de videos montrant le soviétique frappant de sa chaussure son pupitre mais seulement une prise de vue où il tambourine des deux poings. La seule photographie  encore disponible, le montre brandissant le poing avec et sans chaussure. Guerre froide oblige, surtout quand le rouge qui déstalinise sa nation vient demander aux dirigeants du monde la fin de la colonisation. 1960 pas besoin de faire un dessin.
 

L'élite départementale a  les mêmes références que  le péquin d'en bas qu'elle méprise. On explique donc : des brodequins ce sont aussi des GODILLOTS...On leur montre la lune, ils regardent le doigt. Un petit problème avec le symbolique, le calculamus comme pensée unique ça abîme.

* "Vivre et penser comme des porcs" - Gilles Châtelet  - un livre d'insultes ? non, de philo. politique.

 

Alors le brodequin comme instrument révolutionnaire ? Oui, la preuve :

 

* "Vivre et penser comme des porcs" - Gilles Châtelet

 



 



 

Lire la suite

CAP'Promo : Carton rouge pour des Jaunes

12 Juillet 2010 , Rédigé par TriNiTy Publié dans #commissions paritaires CG 59

Ca y est, c'est fini. L'Espagne a gagné la Coupe du monde de Fouteballe 2010. Les dirigeants espagnols doivent espérer que ça fera passer leur plan de régression sociale  promu sous  le vocable diététique-light d'austérité. La fierté nationale pour faire passer les pilules amaigrissantes, c'est bon ça coco !  La suite prouvera que pas plus les espagnols que les autres  "multitudes" (le mot peuple est historiquement trop déplaisant) ne  laisseront lessiver leurs acquis sociaux sans piper mot. Les vuvuzelas pourraient bien assourdir les gouvernants européens dès la fin de l'été.  Il faut l'espérer, sinon ce siècle  s'annonce encore plus étriqué et tout aussi barbare que le XXème.

Pour l'heure, les salariés profitent un peu de leurs congés payés - quelle belle conquête sociale n'est-ce pas ?  -  et même la Cap'promo qui a déchaîné passions et chagrins la semaine dernière  au Conseil Général du Nord, est déjà tombée dans les poubelles de la très petite Histoire. Cette année encore, il n'y a pas vraiment eu de surprises. L'ancienneté n'a plus cours, les "bâtons de maréchaux" accordés aux plus anciens pour arrondir leur pension ne sont plus distribués et notre employeur promeut les agents sous le signe du "mérite", notion confuse, aux critères fluctuants et  construite à partir de présupposés idéologiques informulables entre gens politiquement corrects.

Donc, pas de changement, ou plutôt un renforcement de ce management Public, névrotiquement complexé face à l'efficacité  fantasmée du Privé  en matière de RH (et de suicides)  et qui attend avec impatience la mise à mort de notre Statut.

Une première quand même à l'ordre du jour de la CAP A du 2 juillet. Un syndicat a proposé un agent promouvable mais non proposé, qui ne remplissait pas le critère interne d'encadrement.  L'UNSA pour ne pas les citer, a proposé la promotion au grade de Directeur de l'assistant du Vice-Président aux RH, Président de la CAP ! Il fallait oser. Il est vrai qu'en ce moment se négocient les primes de fonction aux médecins, chefs de service, Directeurs et que l'UNSA,qui fait pourtant deux fautes d'orthographe par ligne de tract, syndique  les cadres.

Enthousiasmée, la CFDT a suivi le mouvement - il ne fallait surtout pas être en reste par rapport à l'UNSA  - et a estimé que cet Assistant du VP était en effet bien "méritant". Ces gens-là partagent les mêmes valeurs et ce ne sont pas celles d'égalité et de justice mais celles d'opportunisme (qu'ils appellent pragmatisme) et de petits arrangements entre amis.

Bon, on ne va pas non plus y passer l'été, il y a plus important ailleurs et puis nous ne sommes pas plus étonnés que cela à la Cgt. Ce n'est pas la première fois que ces deux syndicats font une lèche éhontée au patron.

Pour plus d'infos, vous pouvez lire le tract que nous faisons paraître en interne pour les agents, la petite histoire y est un peu plus détaillée : où l'on voit que le pouvoir va au pouvoir, où l'on apprend que les syndico-évangélistes sont des traîtres, où l'on découvre que Lady Macbeth (TINA)  a les doigts crochus et fait sa pelote et sa pub sur le dos des salariés du Conseil Général, où l'on se réjouit que les élus SUD soient de fiers chevaliers blancs. Où il  n'y a pas d'happy end...


Lire le tract : Carton rouge pour les jaunes

 

Le Carton rouge n'est bien évidemment pas distribué aux seuls syndicats opportunistes,  mais aussi à cet employeur qui se présente à gauche, brayou en diable sur les valeurs d'égalité, de justice, de transparence, de solidarité et qui gère son personnel avec les méthodes du néo-libéralisme.

Lire la suite

Y'a pas que le fils de Bernard Derosier dans la vie !

30 Octobre 2009 , Rédigé par Le Peinard Publié dans #commissions paritaires CG 59

 

Le Landerneau nordiste, celui des bouffe-galettes et des chieurs d'encre s'agite et papote sur l'annulation de l'arrêté de nomination du fiston du Président du Conseil Général du Nord.

Dans les services et sur le terrain, ça laisse les salariés assez indifférents. Rien de nouveau sous le règne de la délégation de pouvoir et de souveraineté : les puissants se servent en premier.

or, il n'y a pas que des héritiers  dans la vie :


La vérité sur la suspension de la Cap de promotion

 

version pdf - cliquez

ici


La Cap de promotion 2009 suspendue !

Par ordonnance du 11 août 2009, le juge des référés du Tribunal Administratif (T.A.) de Lille a suspendu le tableau d'avancement établi au titre de 2009 pour les agents du département du Nord. Par la même ordonnance, le département du Nord a reçu l'injonction de réunir de nouveau les commissions administratives paritaires compétentes avant le 31 décembre 2009.

Cette ordonnance a été rendue après examen de la requête déposée le 29 juillet 2009 par le syndicat Cgt des Personnels du Département du Nord - (pour consulter l'ordonnance du 11 août, cliquez ici

A la suite de cette ordonnance, l'autorité territoriale avait l'obligation d'informer les agents sur les conséquences administratives et pratiques de la décision du T.A.. Elle dispose pour cela des supports de communication institutionnelle : l'Intranet et le journal «Partenaires».

Elle choisit une fois de plus la communication lacunaire, au coup par coup, et la désinformation systématique : rumeurs, intoxications, courriers elliptiques aux agents directement concernés.


Les causes et les conséquences de cette suspension intéressent au premier chef l'ensemble des agents de la collectivité. C'est un dossier collectif. L'autorité territoriale refuse d'assumer ses responsabilités et brouille les cartes. Il nous incombe donc de rétablir la vérité sur la suspension des promotions 2009.


Petite chronologie militante :


Une administration alertée bien avant la Cap

Printemps 2009 - l'autorité territoriale (Vice-Président aux Ressources Humaines et Directrice Générale Adjointe aux Ressources Humaines) annonce la tenue anticipée (précipitée) des CAP de promotion en juin. La Cgt59 réagit immédiatement. Elle pointe l'irrégularité du procédé et rappelle qu'aucun tableau d'avancement ne saurait être établi sans l'établissement des fiches de notation 2008. C'est le Statut, c'est la Loi !


L'autorité territoriale balaie l'objection. Sa décision est prise. Les listes de promouvables (agents remplissant les conditions statutaires pour être promus) sont affichées dès mai sur le portail Intranet. Les listes de proposés sont constituées par les directions et les DGA sans publicité, dans l'opacité habituelle. Rien ne filtre, les hiérarchies ne jouent pas le jeu de la transparence et pour cause. Pour être tranquilles, il faut entretenir la résignation et le fatalisme.


Préalablement à la Cap de juin, l'autorité territoriale met en place un discours gestionnaire favorable à la mise en concurrence des agents et à l'individualisation des rémunérations. Le Statut la gêne ? Pas de problème ! l'autorité territoriale s'assoit dessus.


25 juin 2009 : CAP de promotion.

Lors d'une déclaration liminaire, la CGT informe fermement et clairement l'autorité territoriale qu'elle déposera une requête au Tribunal administratif pour faire suspendre le tableau d'avancement 2009 établi sans notations 2008. L'autorité territoriale se tape sur le ventre et rigole.


Une CAP 2009 unanimement dénoncée, des organisations syndicales en colère, des agents écoeurés – un entêtement hiérarchique inexcusable :


Toutes les organisations syndicales votent contre les tableaux d'avancement ou s'abstiennent. Toutes sortent un tract dénonçant les méthodes, l'absence de critères et le mépris de l'administration.

Cf. tract « Pic, nic douille, c'est toi l'andouille » en pièce jointe pour connaître l'argumentaire cégétiste sur l'importance des notations dans la carrière.


Dès début juillet 2009, l'autorité territoriale joue la course contre la montre et s'empresse de faire verser aux agents promus, les rappels dus pour les promotions de grade prenant effet au 1er janvier 2009. Du jamais vu ! Une cap le 25 juin et le 3 juillet et des versements en juillet. Cet empressement vise à décourager notre syndicat.


Après en avoir longuement débattu, les membres de la Commission Exécutive du syndicat cgt59 ont décidé d'emmener leur employeur au tribunal administratif. Décision délicate à prendre, mais la défense du Statut, c'est la défense du collectif, de l'intérêt général, à notre niveau celui des 8 700 collègues.


Un jugement en faveur de notre syndicat :


En connaissance de cause, la Cgt59 dépose une requête auprès du TA le 29 juillet dernier. Elle a demandé au juge des référés d'ordonner sur le fondement des dispositions de l'article L521-1 du code de justice administrative, la suspension des tableaux d'avancement jusqu'à ce qu'il soit statué sur la légalité de la décision ainsi que l'injonction au CG du Nord de convoquer de nouveau, les instances paritaires pour de nouvelles CAP de promotion avant le 31 décembre 2009.


Rien à voir, n'est-ce pas, avec une demande de rétrogradation des agents promus ? C'est toutefois la rumeur que font courir l'autorité territoriale et ses hommes de main pour disqualifier une action syndicale et la transformer en une opération kamikaze. L'autorité territoriale est morveuse et refuse de se moucher, le juge a tranché sur l'urgence de la suspension en faveur de notre syndicat.


Le juge des référés a retenu la notion d'urgence dans le cadre d'une procédure irrégulière (pas de notations 2008 – pas de supports et de moyens pour apprécier la valeur professionnelle des agents en vue de l'avancement, pas de possibilité de recours pour les agents non promus). Il ne s'agissait que du référé, l'affaire à proprement parler doit maintenant être jugée sur le fond.


L'administration avait quinze jours pour faire appel. Elle ne l'a pas fait ! Elle n'a pas rencontré les élus en CAP ni la Cgt59. Ses intentions sont demeurées inconnues jusqu'à la diffusion des nouvelles dates de CAP de promotion début octobre .


Notations 2008 avant fin septembre, une indication précieuse sur les intentions DGARH :


Précieuse à double titre, comme indice d'une mise en place d'une procédure régularisée et comme opportunité pour les agents. En effet, c'est avec plaisir que nous avons vu des collègues exiger la révision de leur note et/ou de leur appréciation et se battre pour figurer sur le prochain tableau d'avancement. La notation c'est un peu infantilisant mais c'est le seul moyen actuel de recours contre une carrière qui piétine ou qui s'enlise. Il faut défendre sa notation, exiger une appréciation en rapport avec son travail, refuser les appréciations standards qui ne mèneront nulle part. Il faut exiger des réunions de conciliation, utiliser les Cap de recours de notation. Des appréciations sans relief sur plusieurs années, c'est une promotion qui passe sous le nez un jour ou l'autre.


Communication institutionnelle version désinformation :

Courant octobre, l'administration a envoyé un courrier aux agents promus suspendus. Elle les informe – enfin ! - de la suspension de leur promotion et du retour transitoire à leurs anciens grade et rémunération. Elle précise que les sommes perçues – rappel et augmentation - ne leur seront pas réclamées.

Ces courriers minorent la décision du juge qui aurait seulement «exprimé un doute sur la légalité» et présentent la décision d'engager une nouvelle procédure d'avancement comme une décision de l'administration...des vrais arracheurs de dents.


Alors pratiquement, ça donne quoi ?

Après les notations et les conciliations, la procédure devrait recommencer à zéro. Les listes de promouvables doivent être publiées. Les hiérarchies proposeront les agents. La Cgt59 veillera à ce que les tableaux d'avancement soient établis dans la transparence. Ils devront tenir compte de la CAP de recours de notation du 13 novembre.

Pour les promu(e)s «suspendu(e)s», l'avis des hiérarchies et leurs propositions ne devraient pas avoir changé depuis le printemps ! C'est une question de rigueur et de crédibilité. Enfin, tous les promu(e)s sur examens professionnels (et certains concours) retrouveront logiquement leur promotion.


La position de la cgt59 est que ceux qui avaient été écartés de la promotion 2009 puissent faire valoir leur droit à avancement grâce à leur notation et à la Cap de recours. Vérifiez que vous êtes bien proposé(e)s ou proposé(e)s à nouveau par votre DGA.


  • Les nouvelles Cap de promotion auront lieu les 10 et 17 décembre 2009.


Revendication Cgt59 : les ratios 2009 doivent être augmentés !


En décembre, les syndicats ne joueront pas une promotion contre une autre !


Il est donc dans la logique des choses que les promotions 2009 soient plus importantes que prévues initialement. Une majorité des promus de juin devrait être retrouvée et d'autres viendront faire valoir leurs droits. La Cgt59 demande d'ores et déjà l'inscription de l'augmentation des ratios «promus-promouvables» à l'ordre du jour du CTP du 30 novembre et espère que les autres organisations porteront la même revendication.


Il semble que l'administration souhaite une opération blanche. Pas nous !


Nous voulons plus de promus qu'en juin et espérons être rejoints sur cette revendication par les autres organisations syndicales.

 

 


Et la morale de l'histoire ?


Est-ce que tout cela a assaini le climat qui entoure les promotions. Pas vraiment ! Il reste toujours une frange minoritaire - pas quantifiée - d'habitués de la promotion : copinage, proximité avec la hiérarchie, self-service après vente, services rendus. Le malaise lié aux promotions dans la FPT va s'accentuer parce que les hiérarchies ont cédé à l'idéologie du mérite et l'idéologie du mérite n'est pas seulement celle de l'individualisation des rémunérations, c'est aussi l'idéologie de la lèche et de la soumission !


Sur ce coup-ci l'administration a voulu priver les agents d'un moyen de recours en ne les notant plus. Les militants cégétistes toujours sur la brèche pour défendre le Statut ont déjoué son mauvais tour.


Il faut le répéter : les agents qui veulent être promus en décembre doivent s'employer à faire connaître leur volonté auprès des syndicats et auprès de leur hiérarchie. Les listes ne sont pas closes. L'action syndicale de la cgt59 doit les inciter à ne plus laisser leur carrière et leur avenir leur échapper.

 


«Nous voulons plus de promus qu'en juin et espérons être rejoints sur cette revendication par les autres organisations syndicales»


 


PS : pour ceux que la partie juridique intéresse, ils remarqueront à la lecture de l'ordonnance, que le défendeur ignore un principe universel du droit à savoir qu'il n'est pas permis de se prévaloir de ses turpitudes pour contrer une accusation (page 2 – premier paragraphe).


PS : Nous ne disposons d'aucun document émanant de la hiérarchie sur le sujet – ce qui explique le caractère unilatéral de notre dossier « pièces-jointes ».



 

Syndicat CGT du Personnel du Département du Nord -

Local CGT – Forum – Rez de Mail , 43, Rue Delory – 59047 Lille cedex

courriel : cgt@cg59.fr ou cgt.cgnord@aliceadsl.fr – blog : www.cgt59.over-blog.org

Lire la suite

CTP ASSFAM - "Elle veut toujours refaire le monde"

18 Septembre 2009 , Rédigé par Morpheus Publié dans #commissions paritaires CG 59

11H34 – Vendredi 18 septembre - Lille – Hôtel du Département – Salle Matisse : Les élus CGT ferment tranquillement leurs dossiers, se lèvent et quittent la salle. L'espoir suscité par la tenue d'un CTP spécial ASSFAM s'est envolé. Le CTP se terminera sans eux.

«Elle veut toujours refaire le monde ! » s'exclame alors BH, Président du CTP.

«Elle», c'est l'expert CGT, notre expert, éducateur à l'Aide sociale à l'Enfance, à la retraite depuis un an.

"Elle", c'est la génération de travailleurs sociaux, politisés et cutivés. Pensée souple et ouverte.

«Elle», c'est notre camarade qui, malgré la retraite, continue à travailler toutes les semaines sur les dossiers de l'Aide sociale à l'Enfance.

«Elle», c'est une militante qui assure la défense individuelle des Assistantes Familiales et les soutient quand l'Institution leur fait défaut ou leur enfonce la tête sous l'eau.

«Elle», c'est une syndicaliste et un grand coeur qui évite au Conseil Général de se traîner des gamelles trop lourdes quand elle soutient des collègues persécutées et leur famille au bord du drame.

«Elle», c'est notre amie et tout ce qu'elle fait, elle le fait de manière désintéressée, pour défendre ses convictions et ses valeurs.


Lui, c'est le Président du CTP, Vice-Président aux Ressources humaines, élu au Conseil Général, à Lille Métropole Communauté Urbaine et Maire d'Armentières, deuxième du nom.

Lui, c'est un socialiste version fin XXème siècle, technocrate et pragmatique. Dans son Parti déjà moribond, « refaire le monde », c'est une insulte pour les gâte-bilans, les empêcheurs de gérer en rond. Le monde, il faut l'administrer.

Lui, il a été impoli à trois reprises, une fois en imposant sa logique d'exposition, sa méthodologie, à notre expert, une deuxième fois en l'interrompant alors qu'elle lançait un débat de fond, une troisième fois en parlant d'elle à la troisième personne. Et quand on est grossier avec un de nos copains, on quitte la salle.


Nous, nous avions pourtant été  particulièrement polis et diplomates : le document de travail était bienvenu, remerciements, petite introduction constructive, suggestion de rattacher la gestion des ASSFAM à la DRH,  mais  bien sûr nous interviendrons ensuite, mais j'vous en prie. Nous avions été aussi très patients : pour commencer petite séance de cinéma aux armées, propagande de recrutement de bleus sur sur une soupe musicale à faire braire un âne neurasthénique, discours généraux,  étalage de bons sentiments, parcours balisé de la pensée utilitaire. Nous avions tout accepté en espérant qu'après deux heures d'échauffement, le débat allait commencer. Eh bien non, l'affaire était dans le sac et nous n'étions présents que pour la forme.


Bilan d'étape : des promesses de miettes, des procédures inapplicables, des outils paradoxalement inutilisables et des parapluies.


(à suivre – prochainement Tract spécial CTP ASS-FAM)

 

PS : Lui était également éducateur, il y a vingt à trente ans.

 

Lire la suite

Aidons un peu les évaluateurs...

12 Août 2009 , Rédigé par hérisson Publié dans #commissions paritaires CG 59

A la Cgt, on lutte, mais on lutte dans la bonne humeur, voici une démonstration pleine d'humour, mais est-elle loin de la vérité ?
Un argument de plus contre "l'avancement au mérite"

Savoir compter, ça peut servir à comprendre!
Vous vous êtes certainement déjà demandé ce que voulait dire, se donner à 100%?
Et comment font ceux (ou celles) qui se vantent de se donner à plus de 100% ?
Voici une explication  qui peut donner à réfléchir...
Si l'on considère que :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
correspondent à :
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26
Alors faisons des comparatifs :
- T R A V A I L = 20+18+1+22+1+9+12 = 83%
- E N G A G E M E N T = 5+14+7+1+7+5+13+5+14+20 = 91%
- C O M P E T E N C E = 3+15+13+16+5+20+5+14+3+5 = 99%
On s'approche du résultat, n'est ce pas ?
Alors continuons :
- A T T I T U D E = 1+20+20+9+20+21+4+5 = 100%
- D I S C I P L I N E = 4+9+19+3+9+16+12+9+14+5 = 100%
Impressionnant, non ?
Continuons donc :
- V A N T A R D I S E = 22+1+14+20+1+18+4+9+19+5 = 113%
Là, on vient de péter le 100% ! Voyons jusqu'où cela peut nous mener...
- LECHER LE CUL = 12+5+3+8+5+18+12+5+3+21+12 = 120%
- CIRER LES POMPES = 3+9+18+5+18+12+5+19+16+15+13+16+5+19 = 133%

Alors la prochaine fois que quelqu'un (e) vous dira :
" Moi, dans mon travail, je me donne à plus de 100% "

Vous saurez...
Lire la suite

Pic nic douille c'est toi l'andouille - CAP'promo 2009 - Conseil Général du Nord

13 Juillet 2009 , Rédigé par Bozo Publié dans #commissions paritaires CG 59

CAP PROMO 2009 : La  Fregatura (l'Arnaque)

La CAP'PROMO 2009 irrégulière et anti-statutaire restera dans la mémoire des agents du Département du Nord comme le parangon de l'arbitraire et de l'arrogance. L'autorité départementale approuve  désormais ouvertement le favoritisme au sein des Directions.

pour lire le tract cliquez sur l'image ci-dessous




Lire la suite

Conseil Général du Nord - CTP du 18 juin 2009 : LUMIERES et HUMANISME CONTRE BARBARIE TECHNOCRATIQUE

20 Juin 2009 , Rédigé par Morpheus Publié dans #commissions paritaires CG 59

EMPIRISTES ? OUI ! MAIS TRANSCENDANTAUX.

Ce qu'on s'ennuie en Comité Technique Paritaire, et quand on ne s'y ennuie pas on se met en colère. Voilà un peu comment ça se passe. Il y a deux camps assez distincts et qui tiennent à le rester  : l'administration versus les élus du personnel. Ils sont présents à égalité (ou devraient l'être mais au fil des heures, il y a des déserteurs côté administration). Le comité est Présidé par le Vice-Président aux Ressources Humaines avec à sa droite son âme damnée, la DGARH et à sa gauche son assistant en guise d'ange gardien. Nous disposons d'un ordre du jour établi unilatéralement par l'autorité territoriale  - systématiquement bousculé ou allégé - et de rapports succincts que nous recevons très peu de temps avant le Comité.
Cette fois-ci pêle-mêle, nous avions la réorganisation de la DEAJ (Direction affaires juridiques et contentieux), une réorganisation d'un service voirie, la création d'une plate-forme téléphonique à la RH, la délégation de service public au privé de la Télé-alarme départementale, l'expérimentation en pôles sur les UTPAS de Lille, une fiche-métier SMS, la composition de la Commission Formation qui n'a pas siégé depuis un an,  un ratatine-ordure, un écrase-poulet, oh pardon...et en questions diverses, à la demande des syndicats, une intervention sur les problèmes rencontrés par les TOS et l'imposition de congés aux collègues du Forum des Sciences de Villeneuve d'Ascq.

En bon pragmatique, le Président "ouvre la séance en le disant" et expérimente le pouvoir de l'acte de discours. Mais c'est le seul et unique effet qu'il réussira à produire pendant plus de quatre heures de réunion. Ensuite, nous descendons au pas de course l'ordre du jour. Chaque rapport est introduit soit par l'administration, soit par un expert désigné par elle. A part la collègue qui a vaillamment présenté son travail, à savoir la fiche-métier, l'ensemble des experts s'ennuyaient rééllement à mourir et c'était contagieux.

Pour notre part et dans une assez bonne unanimité syndicale, nous avons dénoncé et refusé la réorg. de la DEAJ et celle de la voirie, l'une parce qu'elle était mal présentée, l'autre parce que les agents n'y avaient pas été associés.
Nous avons contesté la création d'un plateau téléphonique avec téléopératrices pour l'info-com de la RH. L'externalisation de la relation-client (relation usager-candidats-collègues) même en homeshore ne peut qu'éloigner un peu plus les gestionnaires de leurs collègues. Les plaintes sont nombreuses depuis la réorganisation de la RH avec la sectorisation par territoires. Les agents obtiennent difficilement  les réponses les plus simples sur leur déroulement de carrière, leurs demandes de formation, leurs souhaits de mobilité. Ce ne sont pas des interfaces humaines branchées sur la téléphonie et l'informatique qui vont améliorer les choses. Et comme l'a souligné Sud, à quand l'externalisation vers une boîte privée  ?
Meuh non ! nous dit la DGARH, c'est tout bon, que du respect et du souci d'organisation efficace. Ah bon et pourquoi l'expert, un attaché,  il a laissé échapper le terme de "CLIENT"?

A chaque CTP, il y a au moins un dossier DGAS, c'est normal pour un Département. Il faut également savoir que notre DGAS est désorganisée sur le long terme puisque ça fait bien dix ans que ça dure et que ça ne s'améliore pas. Et ça  ne risque pas puisque c'est une réorg. conduite selon l'idéologie manageriale qui chacun sait est le "Nouvel Esprit du Capitalisme"(Daniel Bensaïd). Au CG59, l'esprit managerial prend donc le pas avec la bénédiction des socialistes sur l'esprit Service Public.

A l'occasion du débat sur ce dossier, nos camarades de Sud ont mis en évidence qu'"un accompagnement social se construit et ne se décrète pas, ce n'est pas à l'institution de dire quels sont les besoins de la population et de définir selon ses critères les publics prioritaires, sinon nous allons vers une modélisation de l'intervention sociale qui est le contraire du fondement de toutes les professions de ce domaine. La logique sous-tendue par cette organistion nous semble relever de la culture du résultat, de la culture de la norme, de la culture de la rentabilité comptable et économique, dans tous les cas déshumanisante".
 
A cela, le Vice-Président a répondu par un seul mot :" empirisme" sans s'apercevoir que ce faisant il stigmatisait l'esprit des lumières qui imprègne encore  les interventions syndicales et qui mériterait plutôt le terme d'humanisme.

A cela, nous répondons, oui, nous sommes empiristes et il y a pire compagnie que Locke, Hume, Bacon, Diderot, de Condillac, Carnap...mais des empiristes transcendantaux pour lesquels  «(...) il n’y a plus de formes [préexistantes], mais des rapports cinématiques entre éléments non formés ; il n’y a plus de sujets mais des individualisations dynamiques sans sujet, qui constituent des agencements collectifs » Deleuze in Dialogues, 1977, p. 112.

Leurs certitudes sont des chimères, leurs assurances des hochets pour enfants peureux, leur  identité un leurre, leur  unicité une blague.

Oui,  nous sommes des empiristes et le Vice-Président et ses DGA ne sont pas les rationalistes qu'ils s'imaginent être.   Ce sont bel et bien des croyants, des adeptes de la barbarie technocratique. Tout se perd...qu'ils repassent donc par la case "vanités".


cgt 59



Lire la suite

MERCI !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

12 Décembre 2008 , Rédigé par Hérisson Publié dans #commissions paritaires CG 59

Merci à vous de nous avoir placés en première place pour ce scrutin du 11 décembre.

Grace à votre soutien, nous voici plus nombreux pour défendre vos interêts ou plutot nos interêts puisque, rappellons- le nous ne sommes pas QUE syndiqués, nous sommes aussi salariés du Conseil Général. Non seulement avec vous, mais aussi au milieu de vous, subissant nous aussi les décisions de l'administration et des élus.

Vous nous avez fait peur, c'est vrai, le 6 novembre. Chacun de nous doutait de la convergence de nos idées, de nos luttes et de vos attentes. Mais nous voici rassurés : nous tenons donc un discours et nous menons des actions que vous appréciez !

Merci encore, Et grace à vous, la lutte continue. Elle ne sera pas simple nous le savons tous, mais nous vous savons derrière nous.
Grace à vous nous serons 4 en CAP C, avec 40,8% de suffrage, 3 en CHS avec 28.66% et 4 en CTP avec 28.8%. Dans ces 3 instances vous nous avez placés en tête !


MERCI et à bientôt, car nous serons demain comme hier à vos cotés !


Lire la suite

Les revendications CGT pour un Statut de qualité

30 Octobre 2008 , Rédigé par modérateur Publié dans #commissions paritaires CG 59

Tract CGT sur le statut : cliquez sur le texte en rouge


Pour lutter et gagner, il faut :

Créer le syndicat

Adhérez à la CGT
demandez un dossier à
cgt.cgnord@aliceadsl.fr







Lire la suite

4 raisons de voter aux élections professionnelles

27 Octobre 2008 , Rédigé par hérisson Publié dans #commissions paritaires CG 59

Je sais que certains parmi vous ne comptent  pas  parmi les plus « pro-syndicats », que l’on dit partout que les syndicats ne représentent rien, mais voici quelques arguments, non pas pour voter pour notre syndicat (même si c’est ce que je pense être le plus souhaitable) mais simplement pour vous faire réfléchir au delà des enjeux purement syndicaux car si le quorum de 50% de votant n’est pas atteint cela aura des conséquences multiples :

Ecologique

Un second scrutin, c’est à nouveau des tonnes de papier qui vont être utilisées pour éditer de nouveau les bulletins,  enveloppes, professions de foi. Qui dit papier imprimé dit papier (pas toujours recyclé), encre, colle etc… ce sont aussi des déplacements pour les personnels participant aux mises sous plis

Economique

Un second scrutin signifie une réédition des dépenses du premier : impression et expédition du matériel électoral, coût des enveloppes T, temps des personnels mobilisés à autre chose qu’à leurs missions premières

Représentativité

Imaginez quelle sera la réaction des uns et des autres si nous ne sommes pas capables d’être plus de 50% à poster une enveloppe (même vide) ? Une partie de notre hiérarchie pourra se frotter les mains sur l’air du « tout va bien ils dorment », les politiques pourront pérorer sur l’air du « on a gagné, on a les mains libres »…

Voulez vous vraiment laisser le champ libre aux politiques actuelles qui favorisent les copains et poussent les plus pauvres d’entre nous dans un désarroi toujours plus profond ?

Il ne s’agit pas forcement de cautionner tel ou tel syndicat, c’est dommage, mais vous avez le droit de ne pas nous aimer. Mais vous pouvez, comme dans les élections politiques, voter blanc, ce qui serait un message beaucoup plus important que la simple abstention.

Ne pas voter, c’est dire « je dors, laissez- moi tranquille », « je m’en fous, faites ce que vous voulez de mon environnement de travail »

Voter blanc, c’est dire « je suis concerné par mon boulot, mais vous ne me représentez pas », c’est dire à la hiérarchie que vous êtes acteurs et volontaires et dire aux syndicats que nous ne faisons pas bien notre boulot puisque vous ne vous retrouvez pas en nous.

Au fait ces élections sont anonymes, personne ne saura ce que vous avez voté : à bon entendeur !

Les élections « cachées »

Peut être ne le savez vous pas mais le résultat de ces élections sert de base à la distribution des sièges dans les instances nationales comme le CSFPT et le CNFPT

Le CSFPT :

Institué par la loi du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale, le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT) est l'instance paritaire de consultation nationale de la fonction publique territoriale.

Il rassemble en son sein des élus locaux des communes, départements et régions et les représentants des organisations syndicales représentatives de la fonction publique territoriale.

Il est obligatoirement consulté par le gouvernement sur tout projet de texte législatif et réglementaire relatif à la fonction publique territoriale. http://www.csfpt.org

Le CNFPT

Le Centre national de la fonction publique territoriale est un établissement public unique, paritaire et déconcentré, au service des collectivités territoriales et de leurs agents. Il est chargé de la formation et de la professionnalisation de l’ensemble des personnels des collectivités locales (1,6 millions d’agents), de l’organisation de certains concours et examens de la fonction publique territoriale, de la régulation de l’emploi et des carrières des cadres des collectivités locales. http://www.cnfpt.fr


Lire la suite
1 2 > >>