Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog révolu CGT-révolue du Département du Nord

6 mai 2007 - contre la pensée molle et ses avatars haineux

7 Mai 2007 , Rédigé par modérateur Publié dans #cgt59

Inventer des résistances ...
 à vos imaginations et que les luttes se multiplient festives et joyeuses.

cgt59

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

la mandragore 09/05/2007 21:22

Merci Twingo,Ca m'a bien fait rire :-)y'a pas mal de "slogans" situationnistes là-dedans -  j'aime bien les réveaulutionnaires.Il en manque un qui n'est pas mal surtout en ces temps de moraline   et de purge médiatique :  "Ne travaillez jamais" voilà qui est un beau slogan qui fait râler les "enfoirés".Encore merciLa Mandragore

twingo 09/05/2007 20:32

Tiens, au moment ou Sarko nous rebat les oreilles sur l'héritage de mai 68, on voit réapparaître un appel à lutter joyeusement. Oui, la lutte syndicale peut être joyeuse, on peut militer sans pour cela être morbide ou faire la gueule. La poésie peut s'insinuer dans la lutte :

Sous les pavés, la plage !
Il est interdit d'interdire !
Soyez réalistes, demandez l’impossible !
Désirer la réalité, c’est bien ! Réaliser ses désirs, c’est mieux !
Le rêve est réalité
L’imagination prend le pouvoir
Nous ne voulons pas d’un monde où la certitude de ne pas mourir de faim s’échange contre le risque de mourir d’ennui
Je suis marxiste tendance Groucho



Je décrète l’état de bonheur permanent
Vivre sans temps mort, jouir sans entraves
L’économie est blessée, qu’elle crève !
L’œuvre d’art à venir, c’est la construction d’une vie passionnante
Consommez plus, vous vivrez moins
La perspective de jouir demain ne me consolera jamais de l’ennui d’aujourd’hui
La liberté d’autrui étend la mienne à l’infini (Bakounine)
Ceux qui parlent de révolution et de lutte de classes sans se référer explicitement à la vie quotidienne, sans comprendre ce qu’il y a de subversif dans l’amour et de positif dans le refus des contraintes, ceux-là ont dans la bouche un cadavre (Raoul Vaneigem)
La chienlit, c'est lui ! L'anarchie, c'est je !
Les murs ont des oreilles. Vos oreilles ont des murs. Mettez un flic sous votre moteur.
Ici, on spontane.
Le rêve est réalité
L'imagination prend le pouvoir.
Plus jamais Claudel ! Ne vous emmerdez plus ! Emmerdez les autres !
Le mandarin est en vous
J'ai quelque chose à dire, mais je ne sais pas quoi.
Ouvrons les portes des asiles, des prisons et autres facultés.
Nous sommes des rats (peut-être) et nous mordons les enragés.
Une révolution qui demande que l'on se sacrifie pour elle est une révolution à papa
Laissons la peur des rouges aux bêtes à cornes !
Il n'y aura plus désormais que deux catégories d'hommes : les veaux et les révolutionnaires. En cas de mariage, ça fera des réveaulutionaires.
Les armes de la crique passent la critique des armes
J'emmerde la société et elle me le rend bien !
Ne prenez plus l'ascenseur ! Prenez le pouvoir !
Le respect se perd, n'allez pas le chercher !
Le pouvoir est au bout du fusil. (Est-ce que le fusil est au bout du pouvoir ?)
L'humanité ne sera heureuse que le jour où le dernier capitaliste sera pendu avec les tripes du dernier gauchiste.
déboutonnez votre cerveau aussi souvent que votre braguette !
Les utopistes sont ceux qui croient qu’en changeant les structures sociales, on changera l’esprit des hommes