Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog révolu CGT-révolue du Département du Nord

Raffineries : Service du Travail Obligatoire !

22 Octobre 2010 , Rédigé par modérateur Publié dans #Luttes

 

Chair à produire, chair à procréer, chair à canon et dans les périodes fastes chair à consommer, voici la réalité dans toute sa crudité du statut de salarié et de la liberté des "citoyens"  dans la société des patrons. Comme en temps de guerre, c'est marche ou crève !

 

"A Grandpuits, la colère est grande après l'intervention des CRS. «Les CRS sont venus nous charger afin de faire rentrer des non-grévistes réquisitionnés pour les forcer à travailler», a souligné Franck Manchon, responsable CGT. «Nous venons d’assister au débat de la mort d’un droit constitutionnel: le droit de grève», a dénoncé le syndicaliste." 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T


Bien vu le coup du STO que je n'avaisd pas vu



M


ça doit être parce que mon grand'père a dû se cacher puis se mutiler pour ne pas y aller que j'y ai pensé.



T


A Grandpuits, le préfet a passé outre la décision du tribunal et a de nouveau réquisitionné les grévistes.


La dictature est là. Les délateurs vont jouer leur partition et les militants qui refusent de s'agenouiller devant l'ennemi, vont être raflés, internés, torturés et tués, comme sous Pétain en 40.


 



M


je ne dis pas que ce n'est plus possible - penser au Chili et à l'Argentine  - mais je pense que tu as pris un peu d'avance. Mais ce n'est pas à exclure ( je pense aux travailleurs
saisonniers agricoles qui sont traités comme des esclaves et auxquels il arrive de drôles de trucs quand ils demandent leur dû) et tout le monde ferme les yeux. C'est là qu'est le ferment du
fascisme.



T


Je connais nombre de camarades qui se battent et crois-moi, ces camarades qui ne lâcheront pas, vont continuer la lutte



M


on ne lâchera pas, c'est sûr



T


Et maintenant, c'est la requisition ILLEGALE de tous les ouvriers de l'usine pour tenter de briser les luttes.


Il serait judicieux que les donneurs de leçons passent aux actes en rejoignant ceux pour qui le mot LUTTER n'est pas un vain mot.



M


on verra, pour ceux qui sont au front, ça devient un affrontement très dur ! ça fait penser à Thatcher en 84 - desespérer  un mouvement social très puissant, c'est une stratégie comme une
autre. Ca pourrit la vie en société !